Primo Piano

  • L’Antéchrist

    Author Orazio Valenti

    Lundi 20 Janvier 2014

    Qui est l’Antéchrist ?

     

    Les cerveaux programmateurs de la répétition du péché originel, désormais à son stade terminal

    Depuis longtemps, bon nombre d’êtres humains arrivés à l’extrémité de ce qui est supportable, ressentent un irréfrénable désir de justice. Par contre, certains me disent que je parle de « choses désagréables », alors qu’il serait nécessaire de leur donner un peu de consolation et une lueur d’espoir. Je lis entre autres :

    « Cette crise passera et il naîtra l’homme nouveau ; celui qui sera, sera, et j’espère que le Père aimant sera là pour dispenser l’amour à tous ses enfants ».

    Il est dit aussi : « Le but des Extraterrestres est de préparer le genre humain au grand bouleversement qui l’amènera finalement vers une ère de paix et de fraternité ».

    C’est hors de la réalité historique construite par l’homme contre la survie.

    Les « choses désagréables », et même atroces, nous continuons à les commettre nous-mêmes et nous devons nous en souvenir.

    Le Père est aimant envers ceux qui se comportent correctement, selon Ses Lois ; Ses Anges ont prolongé pendant des millénaires leur travail d’enseignement et de conseil, mais l’année scolaire est maintenant terminée et les examens ont commencé, avec le crible de Sa Justice. Si l’on ne remet pas chaque chose à sa place, il ne peut y avoir d’Amour !

    A l’étage enterré de l’immeuble, quelqu’un a déjà allumé la mèche qui fera sauter en l’air l’édifice entier et nous n’avons pas bougé le petit doigt pour l’arrêter. Nous n’avons pas fait usage du discernement envers les régiments des tentateurs qui ont volé notre âme et nous n’avons pas engagé notre vie pour la vie de nos enfants. Demain, ce sont eux qui nous diront : - je ne te connais pas -.

    Avant d’examiner certains faits qui font se dresser les cheveux sur la tête, notre pensée va aux festivités de Noël.

    Lorsque Jésus-Christ est venu, Il nous a apporté la « Bonne Nouvelle », mais nous l’avons mise en croix. Avant de s’en retourner d’où Il était venu, Il a dit qu’Il nous enverrait le Consolateur, avec un double devoir : premièrement de nous rappeler ce qu’Il nous avait dit de l’Amour ; puis, en conclusion, ce qu’Il nous avait avertis de la Justice. Jean, dit « l’Apôtre », le Consolateur promis, a d’abord écrit la prophétie de l’Apocalypse pour nous rappeler, il y a deux milles ans, ce qu’il nous serait arrivé si nous avions persévéré ; les choses ont été différentes lors de sa dernière incarnation, durant laquelle il a complété d’ultérieures et extraordinaires révélations. Alors que nous étions mûris par les nouvelles découvertes scientifiques et cosmologiques, il nous a offert une dernière fois de comprendre qui nous sommes et quelle est notre fonction dans l’Univers. Malgré cette miséricorde de la Volonté Céleste, nous avons continué, imperturbables et dédaigneux. Pourtant, Son Œuvre ne s’est pas achevée ainsi, vu qu’ils nous a décidément et très certainement relégués à la Justice finale.

    Avons-nous cru qu’il était possible de répéter la rébellion contre les Lois de l’Omniprésent ?

    Il serait bien de nous souvenir que, depuis la moitié des années 90, fatigué d’être incompris même de ceux qui le suivaient de près, et ne voyant aucun changement ni rédemption de la part de l’humanité, il a fermé tous les programmes précédents et a commencé à se retirer, en parlant toujours plus explicitement de la Justice du Père, qui devrait s’abattre inexorablement sur le futur de l’humanité terrestre.

    Son testament est le dernier, il est inutile de tergiverser.

    Le Consolateur avait reçu les pleins pouvoirs de consoler et de punir et, comme il nous l’a dit, il présiderait le Jugement final.

    Je tiens à relever et je rappelle à ceux qui pensent et sapent publiquement la personnalité et l’œuvre d’Eugenio de s’abstenir de leurs faiblesses d’interprétation ou de se sentir plus près de Celui qui est tellement, tellement loin de nos misères humaines.

    Il serait mieux de repenser humblement aux erreurs que nous avons faites par égard à notre réveil, notre rappel, notre éventuelle mission, et à la possibilité de nous corriger, en cas de chute du nid où il nous avait invités.

    Il n’y a aucun juste sur Terre.

     

    Revoyons ce qu’il écrivait, il y a de nombreuses années :

     

    « Les Dieux, Créateurs de Vie, sont revenus.

    Quelle intention ont nos créatures ? Allons voir.

    Voici que sont revenus les Dieux, les Créateurs de la Vie, ceux qui dirent : - Nous avons fait l’homme à notre image et ressemblance -. C’est la vérité ! Leurs intentions ? Je ne crois pas qu’il soit si difficile de les deviner. En attendant, observons, méditons et déduisons ; une décision sera prise, en conformité à l’Evolution ou à la Bataille en cours, la Bataille de l’Harmaguédon. Les esprits pervers se sont énormément multipliés et le mal s’étend comme une rivière impétueuse. L’immoralité, les fornications, le pouvoir destructeur et la fermentation continuelle de la haine et du désamour ont dépassé les bornes de la tolérance.

    L’Amour Créateur est détourné et les pratiques sodomiques sont au comble de la folie. Un Repentir immédiat est nécessaire, si l’on veut éviter une détermination drastique, encore plus décisive que celle qui élimina les peuples de Sodome et Gomorrhe. Ne vous faites pas l’illusion de pouvoir y échapper ! Ils ont un pouvoir de vie et de mort sur l’homme.

    Il a été dit et écrit que – les Dieux enverraient des êtres venus d’autres mondes sur la terre, pour détruire l’homme -. Il faut se souvenir et se rendre coupablement compte de cette Prophétie. Feindre de l’ignorer n’est pas utile au salut de l’Humanité. Nous sommes déjà sur le sentier noir de l’autodestruction totale. Il est inutile de vouloir l’ignorer.

    Le bien et le mal sont en lutte. Le Christ et l’antéchrist se font face. Le salut ou la destruction est l’offre donnée à tous les humains.

    On sait que la Vérité blesse, mais c’est la Vérité ! Que celui qui a des oreilles entende et que celui qui a des yeux pour voir voie ».

    Eugenio Siragusa

     

     

    Qui sont ces êtres d’autres mondes qui ont le pouvoir de vie et de mort ? Les Elohim, et ce ne sont pas eux qui détruisent, mais ils laissent que la Justice des Zigos se manifeste, afin de ramener l’Ordre sur la Terre. Les Zigos sont des Eléments Primaires, instruments du Père ; ils se sont emparé de la faux et ont commencé à moissonner tout le champ, les bons et les mauvais, dans le choix atavique de l’homme, désormais l’Harmaguédon.

     

     

    L’A N T E C H R I S T, S. Maria La Stella 18/2/1971

     

    Une force idéologique perverse sème la destruction et la mort. Ce n’est pas un individu, mais un nombre imprécis d’êtres faciles à repérer :

    « A leurs fruits, vous les reconnaîtrez ». C’est ce qui a été dit et écrit !

    Les spectateurs de la science atomique actuelle ne sont rien d’autres que des exhibitionnistes de forces négatives au service de cette force idéologique qui exalte la science et qui nie Dieu.

    L’Antéchrist. Une force idéologique qui nie la Loi de l’Esprit et exalte jusqu’à la complète idolâtrie la matière sans âme, en la réduisant à une simple formule chimique inutile et sans but. Les spectacles de l’actuelle aberration mentale qu’une grande partie des hommes démontrent, en ce temps de crise spirituelle, sont la lymphe même de l’idéologie de l’antéchrist.

    L’Antéchrist. Hypertrophie morbide de domination de la part du fort sur le faible et pouvoir de bouleverser l’équilibre de la nature, en l’amenant à un état d’agonie.

    La science du mal : Force mentale inconsciente, tendant à affaiblir le souffle de la vie dans les eaux, dans l’air et sur la Terre.

    L’Antéchrist. Le mal qui tente de triompher sur le Bien, les ténèbres qui tentent d’assombrir la Lumière, la haine qui tente de triompher sur l’Amour et l’injustice qui tente de supprimer la Justice. C’est cela la force idéologique de l’Antéchrist et ce sont ces valeurs négatives qui habitent dans le cœur des impies. Celui qui aime la guerre ne peut être juste ! Celui qui hait ne peut être en Christ, mais contre le Christ.

    Eugenio Siragusa

     

     

    Ces forces sont visibles et invisibles.

     

    Nicolosi, le 3 décembre 1984 « L’Ennemi du Christ n’est pas Invisible ! »

    « La Bête est visible, concrète ! L’Ennemi du Christ se niche en l’homme qui n’aime pas son Prochain, qui terrorise, qui domine avec violence et méchanceté, qui rend esclave, qui affame et tue.

    Il y a environ deux milles ans, l’ennemi de Jésus-Christ était dans le sanhédrin, lorsqu’Il a été jugé et condamné à la Crucifixion ! L’ennemi fut aussi en Espagne, durant l’Inquisition ! L’Antéchrist est visible, palpable et il domine, comme il le fit au temps de l’empire de César.

    L’ennemi nous a été très clairement montré du doigt par Jésus-Christ, avec des recommandations bien précises. L’ennemi du Christ est le nôtre ; c’est un imitateur habile et il manœuvre avec ruse les pouvoirs tyranniques. Mais le temps est venu de Rendre les Comptes. La Justice est en cours et les Vigiles Célestes sont sur la Terre ».

     

    E.S.

     

    Eugenio se référait au pouvoir temporaire politique, soit laïque soit religieux, mais toujours attenant à la tromperie morale ou spirituelle, consistant à cacher la vérité par intérêts humains.

     

     

    Au premier plan, on trouve L’Eugénisme du Système Monétaire, encore plus virtuel et glacial aujourd’hui.

     

    Respecter la Nature n’est pas seulement respecter l’ADN, mais va bien au-delà. Le rôle des gênes ne peut pas être changé, car il est déterminé par des programmes supérieurs. Ainsi, la majeure partie des maladies n’est pas prédéterminée génétiquement, mais il y a simplement la « prédisposition » qui déchaîne la maladie, en raison de facteurs d’ambiance catalysant ou psychiques, à partir du Zygote. L’induction de ces facteurs dérive d’une sorte d’éducation imposée, ainsi que de la dépendance aux drogues, aux jeux vidéo et au pouvoir de l’argent. C’est pourquoi l’on passe de l’avoir, en achetant, au jeu de l’accumulation et à devenir patron… de quelles illusions ?

    Ce précipice de psychoses fait devenir compétitif, égoïste, individualiste envers l’extrême solitude des moulins à vent, qui broient notre âme et celle des autres.

    Je le répète : l’évolution vient de la collaboration, non de la compétitivité.

    Quelle société pourrait naître d’un Système Capitaliste de gains personnels (escroquerie) ? L’argent gagné sans mérite de travail productif pour la société s’appelle « marché libre ».

    La naissance de la propriété est un assassinat lorsque les autres n’ont pas le nécessaire. Ce « profit » est un crime hors de toute justice.

    Très appréciés sont les fagotages indiscriminés des ressources environnementales au détriment des pauvres, mais encore plus de leur inexorable et déjà irréversible épuisement.

    Voulons-nous voir les dessous du profil de la société ?

    Les gains de l’industrie belliqueuse doivent avancer, même s’il en coûte quelque génocide.

    Les gains des multinationales pharmaceutiques ne s’arrêtent pas, même si les malades du cancer ou du SIDA meurent ou s’ils moisissent dans des lits à la maison ou dans « d’excellents » hôpitaux, et même si de nombreux spécialistes ont dit que les soins existent et qu’ils coûtent peu.

    Nous insistons pour faire la guerre à la criminalité et au terrorisme ; il y a les prisons et les militaires sont armés jusqu’aux dents pour « faire respecter » les lois de l’homme (et c’est ainsi que s’amorce la vraie rébellion, déjà en action dans différentes populations, avec le manque de respect des Droits de l’Homme, sous l’indifférence générale), alors que l’unique solution est l’éducation sociale des législateurs, en obéissance à la Loi en vigueur dans toute la Voie Lactée.

    Qui paie ? Les habituels pauvres esclaves.

    Donc, le « soutien économique » est plus important que le Soutien de la vie et de l’environnement.

    C’est pourquoi j’ai toujours insisté sur la première chose à éliminer : l’argent (quelle utopie !)

    J’ai extrait quelques phrases de la vidéo documentaire de la ZEITGEISTITALIA et je me réfère au fait que toujours plus de journalistes sont las de parler des effets du Système Monétaire (avec des termes éloignés de mon langage).

    « C’est sans scrupules, avec des opérateurs robots, que l’on crée les conditions du marché, sans tenir compte de la survie. Les personnes sont des moyens pour créer de l’argent. Tout l’argent est créé par le débit, qui va pourtant vers l’insolvabilité pour cause de collapse, donc d’inflation.

    La Banque Internationale concède des prêts à des taux élevés à des Nations en difficulté ; ces nations font faillite et des mesures d’austérité sont prises. La grande Entreprise en récolte alors les ressources.

    Entretemps, la commission d’achat-vente frauduleuse entre les banques est devenue le moteur de croissance du Pil.

    Dans le procès du marché des actions global, il y a aujourd’hui 700 milles milliards de dollars frauduleux, prêts à collapser, soit 10 fois la production entière brute de la Planète entière.

    En attendant, nous avons vu que des banques et des entreprises ont été sauvées par des gouvernements qui, les premiers, se font prêter de l’argent par les banques.

    Mais comment peut se sauver cette Planète ? A cause du débit, le monde va vers la banqueroute. Il fait seulement partie d’un jeu inventé. Le bienêtre de milliards de personnes en mis en péril. Tous font faillite ou meurent de faim à cause de cette fiction. A cause du gaspillage, on génère le débit monétaire qui crée la différence. Si je suis riche, rien de ce que je gagne ne va à la société.

    Si je suis pauvre, je paie un débit, je paie des intérêts qui vont au riche.

    Voler aux pauvres pour donner aux riches est une méthode intrinsèque dans le système monétaire.

    La différence est corrosive. La première prévention contre la différence est l’égalité, pour la santé aussi. Le Système Monétaire du marché est la cause de la discrimination sociale, de la destruction de l’écologie, des gaspillages, des pollutions, des fomenteurs de violence, de la criminalité, de la guerre, de la pauvreté, des névroses, des dépressions et de la paralysie sociale.

    Et ils concluent : « Ils utiliseront le mensonge, l’armée, pour rester au pouvoir ».

    Il pourrait en être ainsi, mais je l’exprime d’une autre façon, car pour moi il n’existe ni une politique, ni une autre, ni une nation ou une autre, mais l’humanité terrestre face aux humanités des Planètes évoluées, qui sont en obéissance aux Lois Naturelles. Là où la vraie Science est en vigueur.

    Tant que notre science ne peut déterminer la vérité et la certitude, elle devrait surtout reconnaître les limites de notre connaissance et dire, avec humilité : nous ne savons pas.

    Pourtant, nous savions, depuis le début du 20e siècle, que les radiations nucléaires étaient mortelles et il n’y a pas de quoi plaisanter en disant que, dans le Pacifique, la pollution de Fukushima se soit concentrée sur un certain type de poissons ; car la transmission par la chaîne écologique, dès les premiers essais nucléaires, est retombée sur l’homme. La « tache d’huile » s’est désormais étendue à toute la Planète et aucun exercice militaire ou de scientifiques ne pourra jamais l’enlever.

    A-t-elle quelque chose à voir, la foudre qui s’est abattue sur un doigt de la main droite de la statue du Christ Rédempteur, à Rio de Janeiro ? La Madone, dans le troisième secret de Fatima, a dit qu’elle aurait laissé libre le bras droit de Son Fils. Ou c’est Jupiter, le Père Antique, qui aurait fait cela ?

     

     

    « Nicolosi, le 21 avril 1991. Chroniques Apocalyptiques

    Jour après jour, l’Espoir de changer cette vie infernale en Vie heureuse, Auréolée de Justice, de Paix et d’Amour, s’amenuise.

    Les chroniques de ces temps obscurs donnent l’exacte mesure de la folie hyper chaotique qui tourmente cette Génération perverse, qui fait la sourde oreille aux Rappels de la Suprême Intelligence du Créateur.

    Tuer est devenu un délire irrésistible chez ceux qui se laissent piloter par des instincts violents et sanguinaires.

    Jour après jour se multiplient les assassins de la Vie et de toutes les choses créées pour le Bonheur du Créateur.

    Cette Planète est lasse et abattue ; que va-t-elle faire pour s’enlever de la peau cet enzyme dégénéré ? Attendons et nous verrons ! »

    Eugenio Siragusa

     

     

    A propos des différents visages de l’antéchrist :

     

    Un Espoir ? Nicolosi, le 24 mars 1984

    « Il y a un espoir pour l’Humanité, à condition que le Pape divulgue, officiellement, le Message de Fatima. Son contenu mettrait certainement à genou les peuples de la Terre ; il couperait l’orgueil des plus durs et il susciterait la crainte nécessaire pour un Repentir sérieux. Si cela ne se produit pas, on ne pourra plus avoir de doute sur la Nature Réelle de l’antéchrist. Nous saurons alors, avec une certitude absolue, où habite le prince de ce Monde.

    Les Divins Signes des Temps, qui ont été plusieurs fois niés, ne sont pas pris en sérieuse considération par ceux qui devraient, en toute Foi et Conscience, les valider et en témoigner. On répète l’erreur commise par le sanhédrin qui jugea et condamna à la crucifixion le Génie de l’Amour Universel, Jésus-Christ.

    La Vierge Myriam s’est employée à avertir, à conseiller et à manifester très clairement la Sainte Volonté du Dieu Vivant.

    Nous sommes avec Elle ! Engagés, Fervents et Opérants, et avec nous La Milice Céleste ».

    Eugenio Siragusa

     

    Certains ont écrit, en rapport à la prophétie, que le troisième secret ne s’est pas réalisé, à la fin de la seconde moitié du vingtième siècle, et que la prophétie Maya s’est révélée infondée. Imbéciles !

    Ne sommes-nous pas déjà en pleine Apocalypse depuis la fin de l’an 2000 ?

    Peut-être attendent-ils d’être embrochés et agonisants, ainsi que le vivent des millions d’enfants et d’adultes martyrisés sur cette Planète, pour dire « Alors c’était vrai ».

     

     

    Nicolosi, 15 décembre 2001. L’Apocalypse est commencée !

    On peut vérifier ce qui a été écrit par l’Apôtre Jean !

    L’homme a perdu sa dignité spirituelle et il est contraint d’affronter le Jugement formel du Père Glorieux, tant de fois répété, afin que l’Humanité puisse se repentir.

    L’eau, l’air, la terre et le feu nettoieront la Planète Terre des scories dégénérées et maudites que cette Génération alimente, jour après jour.

    Les prières ne servent à rien s’il manque le Repentir et le sens réel de la Justice Divine. Moi, je ne puis éviter de vous dire adieu, car j’ai essayé, et j’éprouve une peine indescriptible envers cette Humanité dégénérée et contraire aux Vouloirs du Père Très-Haut, Créateur Généreux.

    Je vous dis adieu, pour ne plus éprouver peine et souffrance en voyant mourir ce que le Soleil instruit et crée pour donner la Vie, la Justice et l’Amour à ceux qui, vraiment, désirent vivre et servir leur Prochain comme eux-mêmes.

    Adieu. Eugenio.

     

     

    Une simple constatation est que, depuis un certain temps, je ne fais qu’énumérer les faits divulgués par mes collègues journalistes courageux.

    Ainsi, je ne fais que constater le progrès « scientifique » des nouvelles armes, non seulement des missiles, avions, sous-marins, géo ingénierie, sprays atmosphériques à respirer, mais plus que tout des satellites, armés des plus sophistiqués dispositifs, capables d’effacer jusqu’au dernier souffle de vie sur la Terre… qui pourrait porter atteinte à certaines « sécurités nationales » : expression inconcevable d’inconscience planétaire.

    Mais peut-être que ce seront lesdits « restes » de la Comète Ison qui entreront aux frontières nationales et amèneront quelques « finitions » au processus de changement génétique et vibrationnel, ainsi qu’ils l’ont déjà fait sur le Soleil. Car les Comètes sont les messagères des ordres envoyés par la Pensée Cosmique, les porteuses de semence d’un cycle qui naît et d’un cycle qui se termine.

     

     

    Nicolosi, le 17 Mars 1986, en relation avec la Comète de Halley

    Comètes et Zooïdes Cosmiques.

    « Aux Dieux seuls est donné de connaître le prodigieux et infaillible art créateur, les Secrets de la Divine Intelligence et l’ingénierie génétique de la Suprême Intelligence Omni créatrice du Cosmos.

    Parlons-en un peu : Les Galaxies, les Systèmes Solaires et tout ce qui existe dans l’espace cosmique infini sont issus de la très parfaite ingénierie génétique de l’Intelligence qui préside au continuel devenir du tout, y compris l’homme. Il serait aussi temps que l’homme de cette planète se rende compte que les greffes et les mutations de fréquences qui proposent de complexes mutations dans les différents plans dimensionnels ont toujours existé, depuis le début. Les « Zooïdes Cosmiques » ou Comètes, ont une fonction spécifique dans l’Economie Créative. Les Comètes ne sont pas là par hasard, mais elles portent en elles un programme causal bien précis et déterminant, visant à structurer ou influencer, selon l’idée de l’Intelligence Omni créatrice. La Comète Halley porte en elle de nouvelles fréquences génétiques.

    Autre chose que de la glace sale ! Les effets de cette influence ne tarderont pas à se faire sentir.

    Nous en avons parlé un peu.

    Un Ami de l’homme, Eugenio Siragusa.

     

    Ainsi, tandis que dans l’Espace Sidéral chaque action dans le temps et dans le non-temps est causale, les humains terrestres se battent à « coups de majorités » pour formuler de nouvelles lois, ou ils traitent leurs intérêts en secret, mais pas pour le bien de l’entière humanité, au contraire, ils sont des antéchrists.

    Ils disent de faire la guerre pour la Paix, en détruisant toujours plus l’ARN et l’ADN, de manière exponentielle, tant dans notre corps que dans notre âme.

    Et l’on se demande encore si le diable existe et qui il est.

     

    « Certes que le diable existe : mais en fonction de quoi ?

    Le diable existera tant que les hommes auront plus besoin de lui que de Dieu ; jusqu’à quand les hommes préféreront-ils la haine à l’amour, le mal au bien, la guerre à la paix, l’égoïsme à l’altruisme et l’injustice à la justice ?

    Ce sont les hommes qui nourrissent le diable, parce qu’ils aiment tout ce qu’il leur offre. Le diable est le moyen de la tentation, le moyen de l’épreuve. Le diable n’est pas et ne pourra jamais être la fin de notre ascension.

    Dieu en est la fin. Les hommes peuvent rester, mais pas pour toujours, les sujets du diable. Lorsqu’ils auront appris à choisir le bien au lieu du mal, ils deviendront sujets et fils de Dieu. Alors, et alors seulement, le diable n’aura plus de raison d’être, car sa fonction sera terminée.

    Nous seuls avons le choix : doit-il ou non exister ? Souvenez-vous-en !

    Si l’Amour est plus fort que la haine, le Bien plus fort que le mal, la Paix plus forte que la guerre, l’Altruisme plus fort que l’égoïsme et la Justice plus forte que l’injustice, le diable perdra et sera dissout, car il n’aura plus de raison d’être. »

    Alors il dira : « Voici, Seigneur, ils sont tous à toi ». Et il deviendra l’Archange du Bien.

    Eugenio Siragusa.

    Valverde, le 31 octobre 1974.

     

    Chers amis, ceux que vous appelez démons sont tout dévoués au service du Père, ainsi que le sont inconsciemment les programmés qui tentent l’âme de chaque homme à la perdition et à l’anéantissement des populations humaines.

    Qui sont donc les diables ? L’homme qui tergiverse pour dominer politiquement et se moquer surtout de lui-même, les anges déchus à cause des séductions matérielles, les faibles ? Pourquoi n’ont-ils pas voulu réagir et rester intègres ?

    Qui oserait jamais toucher mon âme, si moi je veux qu’elle reste propre ?

    Le dernier espoir ne regarde pas la continuité de cette réalité construite par l’homme, mais il est indiscutable que l’homme nouveau renaîtra après que le champ aura été entièrement moissonné ; il renaîtra cet homme méritoire qui aura su rester intègre dans son âme et dans son esprit, pour des nouveaux Cieux et une nouvelle Terre.

     

    Nicolosi, le 11 Octobre 1987. Vers la frontière de l’irréversibilité

    Le chemin du déclin de cette génération est constellé d’une myriade de folies infernales. Cette génération trace, jour après jour, les principales causes qui la conduiront inexorablement à la fin, une fin que les hommes ont déterminée avec leurs progressives et incessantes folies !

    Si cette réalité n’est pas plaisante pour ceux qui se complaisent à tromper, je ne peux rien y faire et encore moins me taire !

    Attribuez-moi le titre de catastrophiste ou d’apocalyptique, mais ne me touchez pas, car il est vrai, certain et très vrai que je n’ai rien ajouté de moi-même.

    Ce que j’ai dit, ce que je dis et ce que je dirai m’a été commandé par Celui qui Préside l’Impondérable, par Celui qui Représente la Suprême Volonté du Créateur du Ciel et de la Terre.

    Si votre conscience est secouée dans le sens négatif, ce sont vos affaires.

    C’est votre choix, avec les annexes et connexes. Moi je fais mon devoir, afin que ceux qui peuvent être sauvés soient sauvés.

    L’Ami de l’Homme. Eugenio Siragusa.

     

    C’est ce qu’il a fait et je ne peux qu’en témoigner.

     

    Orazio Valenti

  • Les vrais contactes et les « canalisations » : l’epilogue psychique de l’humanite

    Author Orazio Valenti

    Mardi 30 Octobre 2012. Partie des écrits d’Orazio Valenti

     

    Le thème des « canalisations » fantaisistes est toujours davantage évoqué en publique. Quelques chercheurs sincères ont eu l’intention et le courage d’affronter cet argument, étant préoccupés par le fait que tout peut être sophistiqué par la volonté et l’instrumentation humaine. On se demande donc : qui croire ?

    C’est pourquoi je répète que, depuis plusieurs années, il n’y a plus de contactés.

    Je laisse la définition de « canalisé » à un individu qui est « utilisé » par des volontés diverses de la sienne, soit de nature technologique, mentale ou ésotérique. Toutes autres choses sont les expériences des anciens prophètes et des récents contactés, qui ont de manière simple analysé et « touché » la réalité, les intelligences qui se mettaient en colloque avec eux, les voyages « corporels » faits sur leurs engins, ainsi que l’offre et l’obéissance pour l’ouverture de leur propre conscience lors de la mission entreprise.

    Face à ces expériences : « Qui est l’homme ? ». Il semble très facile de répondre, quoiqu’honnêtement ce soit difficile. C’est facile pour celui qui se limite à la notion des sens, mais ça ne l’est pas pour celui qui veut aller plus loin.

    L’homme est toujours en lutte incessante entre le matérialisme pragmatique et ses élans intérieurs qui le poussent vers un « savoir » qu’il « ressent », mais qu’il refuse, vu qu’il n’a pas le courage de se détacher de son animalité.

    Si nous analysons les décisions prises dans la vie humaine, nous constatons que par spiritualité on entend le choix moral de chacun, sans tenir compte des Lois Universelles, et l’on est anarchique envers la Réalité à laquelle, qu’on le veuille ou non, nous appartenons. Si, au contraire, les enseignements et les Lois, que nous ont rappelées les Envoyés Célestes, sont pris en considération, la spiritualité est la vie en obéissance consciente aux Lois de l’Esprit, et cela est le sentier de l’intelligence vers l’Ego Sum divin.

    Analysons encore une fois les trois réalités de l’homme.

     

    Selon la science humaine, la vie matérielle est casuelle. Vue à travers la réalité corporelle temporaire, elle est liée à des phénomènes, très peu compris, de réactions physico-chimiques-biologiques, qui sont à la base des impulsions hormonales et électriques du système neuronal, le tout dérivant d’un « projet casuel », même si continuel, de l’ADN. Et alors ? La mort ! Tout arrive par hasard et disparaît. La science traditionnelle insiste sur ce concept. A l’école, on l’étudie.

    Selon la synthèse moderne du Néodarwinisme, l’évolution dérive de la variation génétique des populations naturelles, produite de manière casuelle par des mutations (dont nous savons, aujourd’hui qu’elles sont parfois causées par des erreurs dans la réplication de l’ADN) et des recombinaisons des chromosomes homologues.

    Selon les explications de certains scientifiques, le Néodarwinisme n’a aucune valeur : l’augmentation des micromutations dénote seulement une détérioration du patrimoine génétique, avec l’apparition de nouvelles maladies. Mutations rares = nouvelles maladies rares. Comme il a été rapporté dans un article paru dans « Sciences », cela s’appelle « Risque individuel de maladies génétiques complexes ». L’évolution darwinienne par cas et nécessité est donc erronée, car il existe des mécanismes qui amènent à l’accroissement des situations pathologiques et à l’extinction des espèces. On ne peut pas faire de théories si l’on ne connaît que 3% des fonctions de l’ADN, de la biochimie et de l’Univers. A quoi ont servi les nouvelles découvertes scientifiques sur le halo d’énergie qui compénètre le corps et qui le quitte immédiatement après la mort ? Et la succession des révélations de caractère quantique sur la réalité supérieure ou énergétique de la vie ? Les preuves toujours plus évidentes que tout est interconnecté, chaque atome de chaque chose, nos pensées, les vibrations émanant de nos actions et l’étroite collaboration entre les éléments de la nature ? Pourquoi n’avons-nous pas apporté la plus grande attention aux rapports sociaux entre les individus, à la totale collaboration, et non compétition, réciproque ? (Essayons de l’expliquer aux banquiers !) Par quel jeu diabolique nous sommes-nous complètement empêtrés dans la soif de propriété, de pouvoir et de compétition ? Mais qui croyons-nous être ? Nous sommes des perdants au dernier stade.

    Nous pouvons encore plus discuter sur la vie animique. Si nous partions à la découverte du corps d’énergie, qui compénètre et vitalise le corps physique, nous pourrions nous rendre compte qu’il y a des « Champs vibrationnels ou informatifs » toujours plus subtils, qui instruisent les dynamismes vivants et qui sont les causes de notre comportement, de notre santé, de nos expressions opératives, de notre pensée et de notre caractère. Ces champs vont de ceux qui nous sont propres à la syntonie des champs des autres êtres vivants animaux, végétaux et minéraux, y compris la Planète qui nous héberge et tous les Corps Universels.

    Je vous le répète, comme nous l’avait révélé le premier de tous, Hermès : Tout est interconnecté !

    Naturellement, l’homme a sa propre personnalité, capable d’influencer et d’être influencée par le Tout. Et c’est justement à partir de ce concept que je veux diriger l’attention sur les champs d’action de l’âme.

    Notre âme est un quid d’expériences, plus ou moins surmontées, que nous avons vécues et gardées ; c’est notre personnalité dynamique invisible, la « nôtre ». Et pourtant Jésus, lorsqu’Il a libéré le possédé par un troupeau de porcs, a expliqué que chacun de nous en a au moins sept dans son corps. Que veut dire cela ?

    Ce sont des questions que tout chercheur de la vérité s’est posées. Ainsi qu’il est juste de se demander où va le halo énergétique qui quitte le corps, selon les expériences vécues.

    Où vont ou comment les âmes désincarnées errent-elles ? J’ai déjà traité de cet argument dans mes livres, mais maintenant arrêtons-nous sur le rapport qu’il peut y avoir entre ces âmes et ceux qui veulent faire des expériences de « rappel », car ainsi ils commettent la grave erreur de ne pas permettre à l’âme de poursuivre sa route. Et pas seulement car, ne sachant à qui on a à faire, on envoie à sa propre perte l’intégrité de son âme. Il serait plus opportun d’obéir à l’autorité de son propre esprit plutôt qu’aux faiblesses de son intelligence.

    Il existe les Lois de la réalité animique d’attraction et de répulsion, cela dépend de l’évolution personnelle des âmes et de la faiblesse ou de la force qu’elles mettent à surmonter les influences, qui peuvent créer la cohabitation ou « possession ». Ces unions, positives ou négatives, se passent au niveau animique, soit avec des âmes d’individus qui ne sont, pour la plupart, plus vivants. Les motifs pour lesquels les âmes des individus qui ont quitté leur corps restent encore liées à la dimension terrienne sont variables : une vie d’erreurs et de méchancetés volontaires, l’appel d’un parent ou d’un ami, ou parce que l’on se sent seul sans son conjoint, une mort prématurée causée comme une très grave erreur par l’individu lui-même, etc… Ces âmes ont le devoir d’induire en tentation les âmes des vivants, en les incitant à commettre les mêmes erreurs.

     

    La science humaine arrive à peine à se rendre compte, sans l’avoir sérieusement expérimentée, de l’existence d’un corps énergétique qui compénètre le corps matériel. C’est tout.

    Ce corps énergétique n’est que l’expression la plus basse de la vitalité corporelle, mais il renferme une partie des projets et des expressions provenant d’hologrammes toujours plus subtils ; ils procèdent des sphères du corps astral ou énergie pure de l’être humain. Oui, on peut y lire les états de maladie ou de santé et ses mouvements, avant et immédiatement après la mort du corps matériel, jusqu’à ce qu’il quitte définitivement le corps physique, rien d’autre. On a atteint des progrès exceptionnels quant à la prise de conscience que l’homme n’est pas seulement le corps physico-chimique-biologique, même si la plus grande partie de la science traditionnelle ne l’accepte pas, voulant l’expérimenter et « le découvrir » par ses propres moyens, relatifs et ridicules, et pensant même pouvoir intervenir sur le corps vital.

    Cela est absurde par simple logique : tout processus provient de la Cause et ne pourra jamais partir des effets des actions corporelles ou de la fausse intelligence avec laquelle on croit pouvoir interagir à travers les circuits neuroniques cérébraux.

    A part les énergies extrêmement complexes de l’âme et la réalité de l’énergie sublime du Corps Astral, il y a la réalité de l’intelligence Spirituelle, la Cause, l’Essence de la manifestation humaine à tous les niveaux, inspiratrice de la Conscience Supérieure, que nous ne voulons pas écouter.

    On peut le comprendre uniquement avec la Conscience Spirituelle. Nous sommes spirituels si nous dédions une vie obéissante à notre Entité personnelle supérieure, à notre Esprit.

    Ce Fils du Père, au cours de ses incarnations, a la possibilité de se réveiller en nous et de nous indiquer toujours plus la Bonne Voie vers l’Autoréalisation. Cela est possible seulement si nous menons une vie propre dans l’âme et dans le corps ; c’est-à-dire lorsque nous réalisons l’obéissance aux Lois de l’Esprit et une syntonie des vibrations animiques positives qui, au lieu de nous tenter, nous aident.

    J’ai fait cette synthèse pour vous expliquer au mieux ce que sont les phénomènes de médiumnité et de « canalisation surnaturelle ». Il est facile de comprendre qu’une âme saine et consciente ne se fera ni posséder ni abuser par des âmes tentatrices. Ne nous croyons pas sûrs, vu que la dimension impondérable sait et voit ce que nous ne pouvons ni voir ni sonder. Les volontés animiques par lesquelles nous nous laissons rouler connaissent bien nos points faibles et savent comment elles peuvent nous émerveiller et nous attirer. Elles peuvent donc nous présenter des phénoménologies extraordinaires, nous dire des choses qui sont arrivées dans le passé et aussi un peu du futur ; nous en restons tellement abasourdis que nous croyons à un rapport avec des êtres supérieurs. Il n’en est rien. Et le pire, c’est que nous transmettons aux autres cette crédulité. Les jeux sont faits, car ces petits diables induiront les âmes faibles à faire ce qu’ils veulent eux, et elles seront à leur merci.

    C’est un mauvais calcul, car c’est nous qui cherchons ces sollicitudes, qui les appelons, et les résultats nous laissent perplexes, comme l’inquiétude que te transmettent les « médiums » ou les « contacteurs », c’est-à-dire ceux qui décident ou demandent le « contact ». Il n’en va pas de même pour les « contactés » qui, comme les anciens prophètes, ont été invités et se sont prédisposés à faire les intermédiaires entre l’homme et le divin, uniquement de la manière et au moment où le divin le veut, ne fut-ce qu’une seule fois puis plus rien pour le reste de la vie. Les contactés ne sont pas « canalisés ».

    Mais chacun de nous, pris par le collapse de toutes les valeurs, déçu par des fondements auxquels il croyait, veut raconter la sienne. Il prétend que seul ce qu’il dit est juste. Ceci parce que la Réalité de l’homme – qui sommes-nous et où allons-nous – s’est perdue dans un marasme général.

    C’est là que voulait nous conduire la déstabilisation du tentateur prophétique. Nous avons perdu la Réalité de l’Ame et de l’Esprit. L’âme a été désarçonnée par les dynamismes d’une vie imposée. On ne sait pas ce qu’est devenu l’esprit, car son concept a été substitué par des significations absolument erronées.

    On arrive à dire que ce temps est le réveil des capacités spirituelles, d’une prétention de liberté et d’une évolution en marche. Beaucoup en arrivent aussi à affirmer que le passage de la tromperie globale à l’illumination pourrait avoir lieu du jour au lendemain, en entrant dans la Communauté galactique.

    Quelle tromperie illusoire !

     

    La réalité est d’un fort caractère auquel il faut prêter attention : on ne peut pas parler d’amour, de méditation, de sérénité et de la confiance que tout ira mieux, si nous n’édifions pas nous-mêmes ces valeurs avec toutes nos forces pratiques. Et si nous constatons que cela n’est pas possible, il nous faut être honnêtes en voyant le délabrement de la vie sur cette Planète, en tant qu’œuvre de l’homme. C’est autre chose que se moquer de nous, nous tromper nous-mêmes et les autres. Pour quelles raisons ? Pour encaisser de l’argent, par prosélytisme ou fanatisme.

    Qu’aurait-il dû se passer à l’échéance de ce jour universel, fin d’une génération humaine terrestre, fin de la période de la Loi que nous avait laissé le Christ, il y a deux milles ans ?

    Elles ne sont pas fantaisistes les dates des Grandes Pyramides ou du Calendrier Maya ; elle n’est pas fantaisiste la prophétie que nous a donnée Eugenio sur le possible passage de l’homme terrestre en quatrième dimension, non.

    Mais quelles étaient les bonnes caractéristiques que l’homme aurait dû atteindre pour ce passage ? Mettre en pratique la Loi et vivre en conséquence ; collaboration totale entre les individus des 4 races, jusqu’à la fusion génétique pour la formation de l’homme terrestre. Réalisation de la prise de conscience spirituelle et collaboration avec les habitants des autres planètes ; pour conclure : passage de la conscience individuelle à la Conscience Planétaire.

    Cela ne s’est pas produit ; l’humanoïde terrestre est retourné en arrière dans ses évolutions, malgré le sacrifice extrême des envoyés, dont le fondamental et terminal est Eugenio Siragusa.

    La Planète effectuera quand même le passage, par Loi d’Economie Cosmique, seulement après que l’Esprit Absolu de chaque atome de chaque chose aura décrété la conclusion du temps assigné et l’acheminement de cet humanoïde sur des planètes en formation, plus adéquates à son niveau évolutif.

    Cela, chers messieurs scientifiques, n’est pas un argument qui peut être affronté avec la technologie ou la logique expérimentale. C’est une connaissance qu’on affronte à grand-peine, avec une très grande humilité, et d’innombrables vies, vécues dans l’obéissance aux Lois Universelles.

    Et pourtant, cet homme était au seuil de parcourir ce sentier, mais il a préféré se tourner vers la stimulation des bas instincts de l’argent, du pouvoir et des protagonistes.

    La volonté des irresponsables de l’humanité et le conditionnement antérieur des populations sur des plans « dits » moraux, par rapport à l’éthique de l’argent, de la militarisation et de la cybernétique, nous démontre qu’ils ont insisté, en se cachant la tête dans le sable. La possession de l’humanité terrestre est donc complète, avec les projets de maladies inguérissables, implantation de micro chips et éclatement général de guerres bactériologiques, chimiques et nucléaires.

     

    Hoara explique :

    Il y a une pernicieuse incompatibilité entre les exigences cosmo physiques et cosmo dynamiques de la planète et les activités néfastes de l’homme qui l’habite.

    Il existe, même si peu connu, un ordre qui règle une réciproque assistance évolutive entre micro et macro, entre l’être qui incarne l’intelligence et la Lumière omni créative qui structure le devenir continuel de l’être cosmique.

    Il existe aussi une loi infranchissable de Cause à Effet, toujours omniprésente et toujours en action, capable de produire des mutations là où les causes sont en opposition avec les exigences de la nature cosmique.

    Le stimulant qui sollicite une mutation découle des effets que l’ordre cosmique repousse, puisque contraires à son équilibre et non tolérés par l’ordre créatif.

    C’est la logique cosmique !

     

    Hoara salue

    Nicolosi, le 21 février 1985 à 14 h.

     

    A cette humanité qui n’est absolument pas préparée, on propose des contacts fantaisistes, des scénarios de paix ou d’apocalypses adultérés, propositions des nouveaux conducteurs et de leurs projets secrets.

    L’idée de faire la paix, à quoi a-t-elle servi ? François d’Assise est un exemple pour toutes les religions du monde. Il a encouragé la pauvreté, justement pour aller contre l’opulence d’une série d’institutions religieuses humaines, qui se comportaient dans le sens antéchrist, en réalisant un pouvoir typiquement matériel envers l’humanité.

    Et depuis le temps de François, l’enseignement de ne pas se contenter de parler seulement, mais de se dépouiller au-dedans et en-dehors. « Laisse tout et suis-moi », pour apprendre à servir dans la plus grande pauvreté et humilité des enseignements, pour vivre en paix et construire la vraie civilisation.

    Dans le passé, cet homme terrestre a voulu, et cela était nécessaire, passer par les expériences de haine et de guerre, tantôt reconstruisant et tantôt détruisant tout. Mais l’expérience ne l’a pas amélioré. Autrefois, c’était le corps-à-corps ; aujourd’hui, ce sont les armes fatales, qui éliminent d’entières populations et la Planète elle-même. C’est pourquoi la limite a été dépassée lorsqu’il a découvert la bombe atomique et que les expérimentations ont commencé. Cette « expérience », nous a-t-on dit plusieurs fois, nous avait été consentie par les Hiérarchies Spatiales, mais l’homme en a construit tellement et il a construit d’autres armes pires, contre l’équilibre psychophysique de l’humanité entière ; il continue à en construire contre sa propre et désormais terminale survie.

    L’homme croit réellement en ce qu’il fait avec sa science ; il croit pouvoir transmettre l’immortalité à travers l’ADN, alors que seul l’esprit est immortel. L’homme, l’homme vrai, est l’être universel responsable de sa propre intelligence spirituelle. Cette réalité sublime n’a rien à voir avec toutes les inventions que l’homme a faites avec son propre égocentrisme.

    C’est pourquoi le Top Secret a germé dans le temps, tant envers les interventions extraterrestres, les révélations et les enseignements des envoyés célestes, qu’envers les soi-disant prophètes.

    C’est un grave problème, qui a empêché l’homme terrestre d’évoluer et de se libérer dans la conscience universelle. Il est, au contraire, conditionné par la survie matérielle, où il s’est mis dans la tête l’idée de la mort de Dieu. Quel dieu ? Si c’est celui que les religions ou certaines philosophies ont imposé, il n’a jamais existé.

    Qui est Dieu et qui est l’homme ? Pourquoi ces concepts fondamentaux pour nous libérer des haillons et des cavernes qui nous entourent encore ne sont-ils pas approfondis avec une extrême humilité ? Peut-être sommes-nous si robotisés, que nous défendons et acceptons avec pouvoir et violence armée notre entêtement « non réalité » de l’injustice, des frontières du voisin, de la Nation et de la Planète. Nous sommes devenus tellement et barbarement isolés de la conscience de la vie, que l’obscurité dans laquelle nous nous sommes plombés a annihilé notre esprit, la seule petite flamme réelle de notre présence dans l’Univers pullulant d’infinis « je suis ».

    Analysons quelques faits qui se succèdent à l’évidence quotidiennement : Il n’y a pas pire sourd que celui qui ne veut ni entendre, ni voir, ni comprendre, ni vivre en conséquence.

    On le savait, l’humanité s’est destinée à vivre cette ultérieure et plus terrible expérience.

    Pendant que quelques somnolents poussent à « penser positif », d’autres ajoutent des explosifs aux plans soutenant notre habitation qui est en train de s’écrouler.

    Nous souvenons-nous des veuves dont la lampe était sans huile, et qui étaient restées derrière la porte ? Elles ont heurté, mais une voie profonde venue de l’intérieur a répondu : « Je ne vous connais pas ! »

    Il fallait s’en préoccuper depuis de nombreuses années, au lieu de « découvrir » aujourd’hui qu’Eugenio Siragusa avait raison. Cherchez, cherchez parmi ses messages, et vous trouverez le miroir de ce qui est en train d’arriver.

     

    Réfléchissons sur ses dernières chroniques :

     

    • Le Soleil crée et transforme ; il décide de la marche de Son Système, homme compris. Ses radiations font naître la vie, mais peuvent aussi la retrancher. Ses Ondes, qui nous ont toujours

     

    • rappelé d’entrer en syntonie avec Sa Volonté et avec Mère Nature, vibrent maintenant d’émission amplifiée… et nous n’avons pas voulu être préparés. Comment voudrions-nous lui répondre ? Avec l’exo politique ou avec la politique économique ?

     

    • Comment peut-on arriver à penser que « les autres » ajusteront les choses que nous avons démolies en ne les mettant pas à « la bonne place » ? Comment peut-on se tromper en croyant que nos corps se mettront en syntonie avec la Terre, sans que nous ayons exécuté les directives de l’esprit, ni que nous ne nous soyons préparés à cela au cours des dernières vies ?

     

    • Après avoir pollué la Nature comme des forcenés, nous voulons qu’elle nous alimente encore avec ses fruits et son eau ?

     

    • Les océans et l’atmosphère causent des ouragans et des raz de marée toujours plus fatals.

     

    • La fonte des calottes polaires, la dérive anormale des Plaques continentales et les tremblements de terre qui se succèdent. Qu’est l’homme, avec sa fantastique technologie, face aux éléments planétaires ? Un fétu qui peut être balayé en un instant.

     

    Mais, grâce aux divulgations de certains journalistes les plus sincères, nous relevons que les anciens adeptes de la méthodique rébellion contre-nature se sont aujourd’hui « modernisés », avec des jeux de « stratégies de génocide » :

     

    • Outre au marché de l’énergie atomique, du pétrole et de l’or, il y a celui des vaccins, des contaminations par les traînées chimiques et les pandémies (je me souviens, il y a une vingtaine d’années, de l’information que me donna le Prof. Académique Pantellini sur la construction, en laboratoire, du virus du SIDA et d’autres). Il devient toujours plus évident que les vaccins amènent un risque très grand de réactions adverses, telles que les épidémies mortelles, difficilement quantifiables, et dont les prédispositions restent silencieuses en l’absence d’un facteur déclenchant. Il est dit dans l’article : « Le système des vaccinations pédiatriques trouble lourdement la formation du système immunitaire et il est protagoniste de maladies autrefois inexistantes mais toujours plus diffuses aujourd’hui ». Chacun est libre de vouloir approfondir ou non. Mais la prise de conscience est toujours plus divulguée que les industries pharmaceutiques ont complètement corrompu les institutions, la recherche et les médecins, pour en retirer des profits dans les cas de maladies. Toujours est-il que, si l’on réussit à vaincre le cancer, ces industries qui font circuler des trillions de dollars trouveront immédiatement de nouvelles et plus effroyables maladies, afin de commercialiser de nouvelles « cures ».

     

    • « On n’accepte pas que certains pays aient l’atome ? C’est une décision qui devrait valoir pour tous les pays, sans exclusion.

     

    • Autre arme de destruction massive : les OGM ! « Alarme du gouvernement français et de l’UE ». Ils sont nés à partir d’ingénierisations, d’où des troubles et des variations de l’ADN ; ils génèrent une transmissibilité de variations génétiques irréversibles et tumorales. Fallait-il attendre quinze ans pour le savoir ? Ne le savait-on pas déjà ? En attendant, une grande partie de l’agriculture est OGM. Comment retourner en arrière ? c’est impossible ! Les contaminations sont devenues définitives.

     

    • Nouvelles armes psychotroniques. Quelqu’un l’a dit ; je me réfère à ce qui a été révélé par un agent des services anglais : « Les agences d’intelligence font un usage impropre des microondes dans tout le monde, en provoquant des maladies et des conditionnements du cerveau, en épiant et modifiant les pensées. Ces scientifiques ont une licence pour tuer à l’aide de ces technologies ». Le journaliste explique plus amplement que l’usage du conditionnement télépathique violente psychologiquement les personnes, sans se faire reconnaître. C’est un super secret et un programme dévastant de certaines agences gouvernantes.

     

    • Maintenant il y a Miracl, le rayon de la mort des guerres satellitaires (Prix 60 milliards de lires)

     

    Dans l’ombre et le silence arrive un éclair de lumière dévastant ; d’un diamètre de deux mètres, et d’une vitesse de 300 milles km à l’heure, il brûle instantanément un satellite d’une demi-tonne, à 430 km de distance. Que ferait-il sur une population ou sur une centrale nucléaire ? Oui, car la « stratégie de leur Paix de domination » passe par la guerre à l’arme la plus puissante pour un « contrôle planétaire » sur… des cadavres. Et d’ici peu, nous saurons que la super arme de l’Harmaguédon sera le Rayon d’Antimatière, mais l’Ordre Spatial de Résolution envers l’humanité terrestre sera déjà activé.

     

    • Les manipulations mentales. L’Establishment de la politique économique gouverne les pensées, le travail, le comportement et la consommation des masses. Il pousse à l’obéissance au Système avec les distractions et l’intimidation, les publicités du consumisme et les manipulations culturelles et éducatives dès l’enfance, dans le but de faire perdre la possibilité de critique et de l’auto conscience, atrophiée par les jeux vidéo, les narcotiques et les discothèques, qui rendent apathiques et gérables.

     

    • La démystification. Démasquer les découvreurs, démonter les contrinformations, afin que les gens ne croient plus à rien et en arrivent au je-m’en-foutisme, à l’égoïsme et à la robotisation.

     

    • Effectuer des « canalisations » poussées. Intercepter et interférer télépathiquement sur certains sensitifs par des effets psychos acoustiques. Créer pratiquement de « nouveaux » pseudo-contactés et interférer sur ce qui est déjà connu des vrais messages extraterrestres, même s’ils proviennent de rencontres personnelles. Créer donc une extrême confusion pour dominer l’humanité selon leur vouloir.

     

    Mais cela, Eugenio nous l’avait présagé en des temps lointains :

     

    Pouvoir et Domination Psychologique

    Les armes psychologiques au service du pouvoir ne sont pas moins efficaces que les armes traditionnelles.

    Les peuples de toute la Terre sont entraînés dans cette subtile et bouleversante méthodologie de l’ère moderne. Les réactions désirées, pour arriver à ces fins, sont à priori escomptées, et avec les effets voulus.

    Les plans émotionnels, tressés dans la nature humaine, sont habilement instrumentalisés et mis en condition de servir les intérêts d’un pouvoir ou d’un autre, ainsi que d’un bloc ou d’un autre. « La droite heurte la droite, en suscitant ainsi une réaction vers la gauche et vice-versa ».

    Une méthodologie qui vise à réduire les hommes à l’esclavage, en les rendant partisans d’une intelligence rusée, diabolique et avide de folle domination. Les gros intérêts des magnats de la mort sont ainsi protégés et peu importe si le frère se déchaîne contre son frère et le fils contre son père.

    Les morts n’ont aucune valeur et les Droite Humains en ont encore moins.

    Une Vérité qui fait frémir ! 

     

    Eugenio Siragusa, Nicolosi le 11.2.1982

     

     

    « Attention ! Veillez à ne pas tomber dans les filets des manipulateurs psychologiques, qui visent à réélaborer des relations, des faits et des événements de la fonction politique, en utilisant une méthodologie subtile, afin de désorienter, de confondre et de susciter des appréciations unilatérales du pouvoir, y compris temporaire.

    Que le Discernement soit votre moyen pour enquêter, afin de relever le motif Réel qui pousse l’un ou l’autre parti, complice, à mettre en circulation des nouveaux « Elaborateurs ».

    La Bataille de l’Harmaguédon est en cours ; elle signifie : guerre psychologique déterminante pour le Triomphe du Bien sur le mal. Certains instituts, très mimétiques, ont le devoir précis de mettre en circulation des révélations élaborées, y compris sur Fatima, afin de justifier certaines involutions dégénératives.

    Attention donc ! Soyez comme le Maître, qui vous a recommandé d’être « Prudents comme les serpents et purs comme les colombes ».

     

    Eugenio Siragusa, Nicolosi, le 27 Août 1984, à 16 h 30

     

    Il y a des nouvelles qui font tressaillir d’angoisse lorsqu’on en parle, telle que l’hibernation du corps humain ou un certain « Avatar Project », c’est-à-dire l’intention de « créer un cerveau humain dans un corps – avatar - et y transplanter l’esprit d’un homme, afin de pouvoir contrôler un hologramme humanoïde… et obtenir l’immortalité. Je crois que la fantastique et lucide folie n’a plus de limites ! C’est un rêve de plusieurs milliards ; non seulement ils ne savent pas comment détruire la possibilité de faire vivre celui qui n’a pas de pain, mais ils n’ont aucune idée de Qui est l’homme.

    Je crois que la phrase « Non, il n’y a plus rien à faire » qu’Eugenio a dite, il y a plusieurs années, s’est transformée depuis quelque temps en « Seigneur, que Ta Justice arrive vite ! »

    Elle est différente de la justice des hommes :

     

    La Justice des Puissants et la Justice des Faibles.

    La première est coercitive ! La seconde subit et se rebelle !

    La Justice exercée par les dominateurs actuels, outre à humilier et blesser la Justice du pacifique, du débonnaire et du pur de cœur, aiguillonne, par de subtiles tromperies et des manipulations d’envoûtement psychologique, la force de ceux qui possèdent les richesses et qui rendent esclaves les autres dont ils tirent leurs profits.

     

    Voilà la Justice des Puissants !

    C’est la force de leur droit qui est identifiée dans tous les abus, dans tout gain illicite, obtenu avec une attitude démagogique. Souvent, la Justice qui devrait défendre le Droit du faible contre le fort, du pauvre contre le riche et de l’humble contre l’arrogant, s’entoure de partisannerie, en révélant son injustice et donc l’exaltation de la Justice des faibles, d’où rébellion, violence et incrédulité. Et c’est le chaos ».

    Eugenio Siragusa, Nicolosi 15.03.1982

     

    « La pauvreté est frustrée par l’opulence, qui s’arroge le droit pervers de dominer et de faire macérer les chairs du prochain, haï et rendu esclave, violenté dans ses droits humains les plus élémentaires. L’orgueil de celui qui a beaucoup et l’humiliation de celui qui a peu ou rien ».

    « Donne et il te sera rendu le double, a-t-il été dit, écrit et légué. Aux indolents et aux hypocrites n’est donné que leur destin, car ils sont infidèles et menteurs ».

    « L’ordre d’un pouvoir ou d’un autre – dit Hoara – oblige celui qui connaît la vérité à se taire, sous peine de persécution ou même de suppression de sa vie. C’est le point culminant de votre absurde civilisation ! 

    Les menaces et la peur contraignent au silence ceux qui sont honnêtes ; ainsi, eux aussi deviennent complices, par la force, de la malhonnêteté de l’une ou l’autre des forces dominantes. Le pouvoir existant sur votre Planète, est prospère et il devient fort, car il agit sur l’ignorance et sur l’instrumentalisation des peuples, habilement manipulés dans leur psychisme et rendus pratiquement esclaves et serviteurs d’une stratégie déterminée, mise en action par l’une ou l’autre des puissances dominantes.

    Ceux qui se disputent la domination absurde du Monde savent très bien que nous existons, même s’ils ne connaissent pas nos desseins. »

     

    Ce que j’ai toujours voulu souligner n’est pas de caractère culturel, ni un encouragement à soigner les effets. On discute beaucoup et toujours sous l’égide de l’information contrôlée, sur la façon de « nettoyer » les déchets radioactifs, les déchets des hydrocarbures ; comment purifier les eaux polluées, comment se défendre des suspensions atmosphériques, des attaques à notre système immunitaire, toujours plus graves et incurables, et aux organes vitaux de notre corps. Pour notre science, cela est « impossible ».

    Il est dit dans un article : « Avec la pollution atmosphérique et le réchauffement global, on risque une épidémie d’allergies »… on fait semblant de découvrir que l’eau est chaude alors qu’elle bout depuis cent ans !

    Les pathologies allergiques, l’asthme et les rhinites ont toujours moins de réponses thérapeutiques adéquates, même personnalisées. A quoi servent les belles paroles des grands professeurs et des insignes chercheurs si tout reste inexorablement infesté et si la vie biologique, comme il a déjà été dit de nombreuses fois, est devenue un cancer ?

    Je le répète : seul le soin radical apporté aux CAUSES aurait pu sauver la vie sur cette Planète, martyrisée par nos diableries autodestructives. Mais à quoi sert-il de le répéter si l’homme a déraisonnablement décidé ? Il est inutile de se dédier encore à un présent escompté qui se complait dans le moderne veau d’or des « oublis ».

     

    Que celui qui a des oreilles entende

    Le renouveau du Monde naîtra de l’Esprit de Jean.

    De la terre bénie de Dieu, « la Galilée des gentils », sortira, dans le triomphe de la Justice, le pilier principal destiné à soutenir l’édifice en construction du nouveau Monde.

    Tout ce qui ne sera pas supporté par la Loi Suprême, découlant du nouveau pacte, sera placé sous jugement sévère et condamné à la seconde mort.

    Les Milices Célestes sont déjà à l’Œuvre, illuminées et soutenues par la Puissance du Saint Esprit. Les bienheureux, les valeureux et les éprouvés naissent et croissent en se fortifiant dans l’esprit, afin d’être de dignes héritiers du nouveau peuple de Dieu et de son Céleste Règne sur la Terre.

    L’Esprit de Jean, Consolateur et Messager, a déjà parlé sur le péché de ne pas avoir cru et sur la fin du Monde. Débouchez-vous les oreilles et ouvrez bien les yeux, si vous voulez être sauvés. Malheur à vous, fils ingrats et dégénérés, car je vous dis, en vérité : « Vous serez battus et exilés du Règne de la Lumière, tant que vous ne plierez pas l’échine devant le Suprême Bien de la Justice, de l’Amour et de la Paix du Vrai et Unique Père : Dieu ».

     

    Le Consolateur, Nicolosi, le 19.10.1978 à 10 h 15

     

    Le Grand Esprit est venu une dernière fois ; il a œuvré, depuis la Galilée des Gentils, en Eugenio. Il s’est mêlé à nous, dans cette dimension terrestre, puis s’en est allé. Qui l’a reconnu ?

    Qui l’a ressenti vibrer en son esprit ? Il me reste à l’adorer et à le remercier au nom de nous tous, avec la grande tristesse de voir que beaucoup de ceux qui devaient se réveiller et croître grâce à Lui, en le reconnaissant dans l’intimité, qui nous avait déjà été donnée dans le passé, au lieu de cela l’ont trahi, car ils se sont humanisés (ils ont passé du côté de ceux qui se prédisposent à être des anges déchus et tentateurs). La grosse erreur qu’ont faite ceux qui auraient dû croître grâce à Eugenio est leur orgueil protagoniste ; nous aurions dû, au contraire, apprendre infiniment et déverser sur les autres ce qu’Eugenio avait fait, en témoignant et en se souvenant de ce qu’avait été et de ce qu’est Son Œuvre.

    Tous les envoyés ou les illuminés ont fait, au moment de leur histoire, ce qu’ils devaient faire pour pousser l’évolution de l’humanité, qui avait besoin de retrouver la voie de la rédemption générale ou individuelle : avec Eugenio, la boucle s’est fermée, le choix de l’humanité rebelle s’est conclu.

    J’ai continué à parler pour ceux qui ont maintenu une relation avec Eugenio, sur la durée. Mais cela vaut-il la peine d’en parler encore ? N’y a-t-il pas le risque que ces concepts, déjà copiés et traités pour d’autres usages, le soient encore, en perdant leur pureté et en offrant aux trompeurs un projet à exploiter pour tromper les autres ? Internet, qui aurait pu être un moyen moderne de communication, est devenu le meilleur moyen de faire une salade de toutes choses, à l’usage et à la consommation des manipulateurs des pouvoirs secrets, pour épier, conditionner et amener les masses à la confusion ; sans compter les impudents, sans scrupules, dont je lis, je vois et je ressens que chacun d’eux veut dire la sienne. Il est paradoxal que de modernes écrivains ou orateurs veuillent réinventer d’antiques vérités, outre que d’en faire du mercantilisme.

    Aujourd’hui, en marchant par les rues ou dans tous les types de rencontres, celui qui a un esprit sensible et ouvert se heurte à la fourberie la plus enracinée, à la plus tordue et froide violence, à l’égoïsme calculateur, à l’agression pour arriver en premier et à l’arrivisme à l’argent, tous instruits par l’exemple des mauvais éducateurs.

    Cette forme d’anarchie, par rapport à la Nature et à la Planète, s’est désormais totalement enracinée, puisqu’elle découle de la toujours plus irréversible désillusion envers la politique humaine, la vie sociale, l’insatisfaction et la chute de la correction. Comment faire donc pour dire encore d’autres choses, lorsque les paroles sont interprétées, manipulées et utilisées par chacun à sa façon ? Les temps ne sont plus ceux dans lesquels Eugenio conseillait et dans lesquels l’humanité aurait pu croître et apprendre. Ce ne sont plus les temps de la divulgation, mais les temps de la reddition des comptes, depuis plusieurs années. Cette humanité à la débandade est toujours plus dans la dépendance. Aux volontaires, je suggère de relire les messages que les Intelligences du Cosmos nous ont laissés. Je ne peux avoir encore la faiblesse de répéter ce qui était valable par le passé. Eugenio l’a déjà dit depuis de nombreuses années.

     

    De l’Absolu au Relatif

    La bête assoiffée de sang et de destruction s’est insinuée dans le cœur des hommes en corrodant la vue, l’ouïe et tout ce qui le vivifie de savante sagesse. Leurs œuvres, stimulées par cette maléfique intelligence, détournent avec un cynisme inouï et des pouvoirs de mort, les Lois de la Vie et son Droit Sacré d’être vécue. A qui la faute ? L’égoïsme humain, augmenté de façon hypertrophique, alimenté et sanctionné par une persévérance diabolique, élève toujours plus sa noire bannière de violence la plus impitoyable, de génocides les plus atroces et de délits les plus déshumanisés ; ainsi la bête exulte, avec le consentement de ceux qui la nourrissent et la paissent, avec le creuset où le sang et la chair des pacifiques et des débonnaires sont sacrifiés, pour le plaisir sadique de celle qui aime le délire de la douleur et de la mort. Mais il est vrai que la Puissance des Immortels est déjà à l’Œuvre, afin que la Justice arrive et qu’il en soit fait selon la Volonté du Très-Haut Maître de la Vie Eternelle ».

     

    Eugenio Siragusa, le 15.10.1978

     

    Le Temps est à la porte. Les flottes spatiales attendent le Bon ordre.

    C’est le Temps du Père et Lui seul sait ce qu’Il fera de chacun de nous.

     

    Orazio Valenti

  • Sull'Anticristo

    Author Orazio Valenti

    Chi è l’Anticristo?

    Le menti programmatrici della ripetizione, ormai allo stato terminale, del peccato originale.

     

    Da tempo in molti esseri umani, allo stremo della sopportazione, è nato un irrefrenabile desiderio di giustizia. Per contro qualcuno mi dice che parlo di “cose spiacevoli” mentre sarebbe necessaria un po’ di consolazione e lumicino di speranza. Vado leggendo:

    Questa crisi passerà e nascerà l’uomo nuovo; quello che sarà, sarà, e spero che il Padre amorevole sarà li a dispensare amore per tutti i suoi figli”.

    Oppure si dice: “Lo scopo degli Extraterrestri è quello di preparare il genere umano al grande balzo che lo porterebbe finalmente verso un’era di pace e di fratellanza”

    Questo è essere fuori dalla realtà storica costruita dall’uomo contro la sopravvivenza.

    Le “cose spiacevoli”, anzi atroci, la continuiamo a commettere noi e dobbiamo ricordarlo.

    Il Padre è amorevole con chi si è comportato correttamente seguendo le Sue Leggi; i Suoi Angeli avevano protratto per millenni il lavoro di insegnamento e consiglio, ma l’anno scolastico è terminato e gli esami sono iniziati con il setaccio della Sua Giustizia; senza rimettere ogni cosa al suo giusto posto non vi può essere Amore!

    Nel piano interrato del palazzo qualcuno ha già acceso la miccia per far saltare in aria l’intero edificio e non abbiamo mosso un dito per fermarlo. Non abbiamo usato il discernimento verso le schiere di tentatori che ci hanno rubato l’anima e non abbiamo impegnato la vostra vita per la vita dei nostri figli. Domani saranno loro a dirci: - non ti conosco! - .

    Prima di esaminare alcuni dati che fanno rizzare i capelli ai duri di collo, il nostro pensiero si collega alle passate festività Natalizie.

    Quando era venuto Gesù-Cristo, ci aveva portato la “Buona Novella”, ma la abbiamo messa in croce. Prima di ritornare da dove era venuto, ha detto che ci lasciava Il Consolatore con un doppio compito: uno era di ricordaci quanto ci aveva detto sull’Amore; l’altro, il conclusivo, quanto ci aveva ammonito sulla Giustizia. Giovanni, detto “l’Apostolo”, il Consolatore promesso, ha inizialmente scritto la profezia della Apocalisse, per farci presente, duemila anni fa, a cosa saremmo andati incontro se avessimo perseverato, diversamente dall’ultima sua incarnazione in cui ci ha elargito ulteriori e straordinarie rivelazioni. Ci ha offerto un’ultima volta, maturi delle nuove scoperte scientifiche e cosmologiche, di comprendere chi siamo e quale è la nostra funzione nell’Universo. Nonostante questa Misericordia della Volontà Celeste, abbiamo continuato imperterriti e noncuranti. Così però non è stato per la parte conclusiva della Sua Opera, in cui ci ha decisamente e certissimamente relegati verso il Giudizio finale.

    Credevamo che si potesse ripetere la ribellione alle Leggi dell’Onnipresente?

    Sarebbe bene ricordare che dalla metà degli anni novanta, non vedendo alcun cambiamento e redenzione da parte dell’umanità, stanco di essere stato frainteso anche da chi lo seguiva da vicino, ha chiuso ogni programma precedente ed ha iniziato a ritirarsi, parlando sempre più esplicitamente della Giustizia del Padre che si sarebbe lanciata inesorabile sul futuro dell’umanità terrestre.

    Il suo testamento è l’ultimo, è inutile tergiversare.

    Questo perché al Consolatore erano stati dati pieni poteri di consolare e di punire e, come ci aveva detto, avrebbe presieduto il Giudizio finale.

    Ricordo dunque e faccio presente a quanti pensano o trattano pubblicamente la personalità e l’opera di Eugenio, di astenersi da debolezze interpretative o di sentirsi più vicini a Colui che è tanto, tanto lontano dalle nostre miserie umane.

    Meglio sarebbe ripensare umilmente a ciò che abbiamo sbagliato nei riguardi del nostro risveglio, chiamata, eventuale missione, e come poterla correggere se siamo caduti dal nido dove ci aveva invitato.

    Nessun giusto è sulla Terra.

    Ricordiamo cosa scrisse tanti anni fa:

    Gli Dei Creatori della Vita, sono ritornati.

    Che intenzione hanno queste nostre creature? Andiamo a vedere.

    Ed ecco che sono ritornati gli Dei, i Creatori della Vita, coloro che dissero:-Abbiamo fatto l’uomo a nostra immagine e somiglianza-. La verità è questa! Le loro intenzioni? Non credo sia tanto difficile intuirle. Intanto osservano, meditano e deducono, una determinazione sarà presa e, questa, in conformità all’Evoluzione o meno della Battaglia in corso, la Battaglia di Armaghedon. Gli spiriti perversi si sono enormemente moltiplicati e il male dilaga come un fiume in piena. L’immoralità, le fornicazioni, il potere distruttivo e la continua fermentazione dell’odio e del disamore ha travalicato la tolleranza.

    L’Amore Creativo distolto e le pratiche di sodomia al colmo della follia. Il Ravvedimento immediato è inevitabile se non si vuole una determinazione drastica, ancora più decisa di quella che eliminò i popoli di Sodoma e di Gomorra. Non illudetevi di poter scampare! Il loro potere sull’uomo è di vita e di morte.

    È stato detto e scritto che -gli Dei avrebbero mandato sulla terra esseri di altri mondi per distruggere l’uomo-. Occorre ricordare e rendersi responsabilmente conto di questa Profezia. Fare gli gnorri non è utile alla salvezza dell’Umanità. Siamo già sul sentiero buio dell’autodistruzione totale. È inutile volerlo ignorare.

    Il bene e il male sono in lotta. Il Cristo e l’anticristo si fronteggiano. La salvezza o la distruzione è l’offerta data a tutti gli uomini.

    Si sa quanto male faccia la Verità, Ma La Verità è questa! Chi ha orecchie per udire oda e chi ha occhi per vedere veda”.

    Eugenio Siragusa

     

    Chi sono questi esseri di altri mondi che hanno potere di vita e di morte? Gli Elohim, e non sono loro a distruggere ma lasciano che si attui la Giustizia degli Zigos per riportare l’Ordine sulla Terra. Questi Elementi Primari, strumenti del Padre, hanno imbracciato la falce e stanno cominciando a mietere tutto il campo, buoni e cattivi, nella ormai atavica scelta dell’uomo: l’Armaghedon.

     

    L’ A N T I C R I S T O. S. Maria La Stella, 18/2/1971

    Una forza ideologica perversa che semina morte e distruzione. Non è un individuo, ma un numero imprecisato di esseri facili ad essere individuati :

    Dai loro frutti conoscerete chi sono”-

    Questo è stato detto e scritto !

    Gli spettacoli dell’attuale scienza atomica altro non sono che esibizionismo di forze negative al servizio di quella forza ideologica che esalta la scienza e nega Dio.

    L’Anticristo. Una forza ideologica che nega la Legge dello Spirito ed esalta sino alla completa idolatria la materia senz’anima sino a ridurre ad una semplice formula chimica senza scopo e senza meta. Gli spettacoli dell’attuale aberrazione mentale che gran parte degli uomini mostrano in questo tempo di crisi spirituale, sono la linfa stessa dell’ideologia anti-cristica.

    L’Anticristo. Morbosa ipertrofia di dominio del forte sul debole e potere di sconvolgere l’equilibrio della natura e portarla in uno stato di agonia.

    La scienza del male: Forza mentale incosciente e tesa ad affievolire l’alito della vita nelle acque, nell’aria, sulla Terra.

    L’Anticristo. Il male che tenta di trionfare sul Bene, le tenebre che tentano di offuscare la Luce, l’odio che tenta di trionfare sull’Amore e l’ingiustizia che tenta di sopprimere la Giustizia. Questa è la forza ideologica dell’Anticristo e questi sono i valori negativi che albergano nei cuori degli empi. Chi ama la guerra non può essere giusto ! Chi odia non può essere in Cristo, Ma contro Cristo.

    Eugenio Siragusa

     

    Queste forze sono visibili ed invisibili.

    Nicolosi, 3 dicembre 1984 “ Il Nemico di Cristo non è Invisibile!”

    La Bestia è visibile, toccabile! Il nemico di Cristo si annida nell’uomo che non ama il Prossimo suo, che terrorizza, che domina con violenza e malvagità, che schiavizza, affama, uccide.

    Circa duemila anni or sono, il nemico di Gesù Cristo era nel sinedrio quando è stato giudicato e condannato alla Crocifissione! Il nemico fu anche in Spagna durante l’Inquisizione. L’Anticristo è visibile, palpabile e dominante così come lo fu nel tempo dell’impero di Cesare.

    Il nemico ci è stato chiarissimamente additato da Gesù Cristo con raccomandazioni ben precise. Il nemico di Cristo e nostro, abilmente si mimetizza e astutamente manovra i poteri tirannici. Ma è venuto il tempo della Resa dei Conti. Il Giudizio è in corso e i Vigilanti Celesti sono sulla Terra”.

    E.S.

     

    Eugenio si riferiva al potere temporale politico sia laico che religioso, ma pur sempre attinente all’inganno sia morale che spirituale del nascondere la verità per interessi umani.

     

    Al primo posto vi è: L’Eugenetica del Sistema Monetario, ancor più oggi reso virtuale, glaciale.

    Rispettare la Natura non è solo il rispetto del DNA, va molto oltre. Il ruolo dei geni non si può cambiare perché è determinato da programmi superiori. Così come la maggior parte delle malattie non è predeterminata geneticamente, si ha semplicemente la “predisposizione” che scatena la malattia a causa di fattori catalizzanti ambientali o psichici a partire dallo Zigote. L’induzione di questi fattori deriva da una sorta di educazione imposta, così come la dipendenza da droghe, videogiochi, potere del denaro. Per cui dal gioco dell’avere comprando si passa al gioco dell’accumulare e diventare padroni, di quali illusioni?

    Questo precipizio di psicosi fa diventare competitivi, egoisti, individualisti verso la estrema solitudine di mulini a vento che macinano la propria anima e le anime altrui.

    Ripeto: l’evoluzione viene dalla collaborazione, non dalla competitività.

    Che società può mai sorgere da un Sistema Capitalistico di guadagni (truffe) personali? Si chiama “libero mercato” il denaro guadagnato dal denaro senza merito di lavoro produttivo per la società.

    La nascita della proprietà è un assassinio se gli altri non hanno il necessario. Questo “profitto” è un crimine fuori da ogni giustizia.

    Ancor più valutato dalle fagocitazioni indiscriminate delle risorse ambientali a scapito dei poveri ma ancor più del loro inesorabile e già irreversibile esaurimento.

    Vogliamo vederla sotto il profilo della socialità?

    I guadagni dalla industria bellica debbono procedere, costi qualunque genocidio;

    i guadagni delle multinazionali farmaceutiche non si arrestano, muoiano pure i malati di cancro, di AIDS, marciscano nei letti di casa o di ospedali “eccellenti”, anche se numerosi specialisti hanno detto che la cure ci sono e costano poco;

    contro criminalità e terrorismo insistiamo a fare guerra, carceri, militari armati fino ai denti per “fare rispettare” le leggi dell’uomo (ed è così che si innesca la vera ribellione già in atto in varie popolazioni con la mancanza, generale ed indifferente, del rispetto dei Diritti dell’Uomo), quando l’unica soluzione è la educazione sociale a partire dai legiferatori, in ubbidienza alla Leggi vigenti in tutta Via Lattea.

    Chi paga? I soliti poveri schiavi.

    Dunque la “sostenibilità economica” è superiore alla Sostenibilità della vita e dell’ambiente.

    Ecco perché ho sempre insistito sul primo fattore da eliminare: il denaro (che utopia!).

    Stralcio alcune frasi dal video, esempio fra tanti ( documentario della ZEITGEISTITALIA) e Faccio riferimento al fatto che sempre più giornalisti, stanchi, (con termini lontani dal mio linguaggio) parlano degli effetti del Sistema Monetario:

    E’ senza scrupolo, con operatori robot, e crea le condizioni per il sistema di mercato dove non entra la sopravvivenza. Le persone sono mezzi per creare denaro. Tutto il denaro viene creato dal debito, che però va verso l’insolvenza per collasso quindi inflazione.

    La Banca Internazionale concede prestiti a Nazioni in difficoltà con tassi elevati, le Nazioni falliscono, vengono prese misure di austerità, la grandi Imprese ne sfruttano le risorse.

    Frattanto la compravendita fraudolenta fra le banche è diventata il motore di crescita del Pil.

    Nella causa del mercato azionario globale, oggi ci sono 700 mila miliardi di dollari fraudolenti, pronti a collassare, 10 volte il prodotto interno lordo dell’intero Pianeta.

    Intanto abbiamo visto salvare banche e aziende da parte dei governi che per primi si fanno prestare soldi dalle banche.

    Ma come si salva il Pianeta? A causa del debito il mondo sta andando in bancarotta. Fa solo parte di un gioco inventato. Il benessere di miliardi di persone è messo in pericolo. Tutti falliscono, muoiono di fame a causa della finzione. A causa dello Spreco, si genera il debito monetario che crea la diseguaglianza. Se sono ricco, faccio Bot e guadagno, niente va alla società.

    Se sono povero e pago un debito, pago interessi che vanno al ricco.

    Rubare ai poveri per dare ai ricchi è intrinseco nel sistema monetario.

    La diseguaglianza è corrosiva. La prima prevenzione della violenza è l’uguaglianza, anche per la salute. Il Sistema Monetario di mercato è la causa della discriminazione sociale, distruzione della ecologia, sprechi, inquinamenti, fomentatore di violenza, criminalità, guerra, povertà, nevrosi, depressioni, paralisi sociale”.

    E concludono: “Useranno la menzogna, l’esercito, per restare al potere”.

    Potrebbe essere così, ma io la esprimo in un altro modo, perché per me non esiste l’una o l’altra politica, l’una o l’altra nazione, esiste l’umanità terrestre di fronte alle umanità dei Pianeti evoluti in ubbidienza alla Leggi Naturali. Lì dove vige la vera Scienza.

    Mentre la nostra scienza non può determinare verità, certezza, deve soprattutto riconoscere i limiti della nostra conoscenza. Dire con umiltà: non lo sappiamo.

    Però sapevamo dai primi del ‘900 che le radiazioni nucleari erano mortali e c’è poco da scherzare sul fatto che nel Pacifico l’inquinamento di Fukushima sia più concentrato in un tipo di pesce piuttosto che in un altro, perché la trasmissione della catena ecologica fin dai primi esperimenti nucleari è ricaduta sull’uomo, la “macchia d’olio” ormai è in tutto il Pianeta e nessun esercito di militari o di scienziati potrà mai toglierla.

    Ha forse a che fare con il fulmine che si è abbattuto su di un dito della mano destra della statua del Cristo Redentore a Rio De Janeiro? La la Madonna nel terzo segreto diceva che avrebbe lasciato libero il braccio destro di Suo Figlio. Oppure lo fa Giove, l’Antico Padre?

     

    Nicolosi, 21 aprile 1991. Le Cronache Apocalittiche.

    Giorno dopo giorno si assottiglia la Speranza di cambiare questa Vita infernale in una Vita felice, Aureolata di Giustizia, di Pace e d’Amore.

    Le cronache di questi oscuri tempi danno l’esatta misura della ipercaotica follia che travaglia questa Generazione perversa e sorda ai Richiami della Suprema Intelligenza del Creatore.

    Uccidere è divenuto un delirio insopprimibile di quanti si lasciano pilotare dagli istinti violenti e sanguinari.

    Giorno dopo giorno si moltiplicano gli assassini della Vita e di tutte le cose create per la Felicità del Creatore.

    Questo Pianeta è stanco ed avvilito; cosa farà per togliersi dalla pelle questo enzima degenerato? Aspettiamo e vedremo!”

    Eugenio Siragusa

     

    A proposito dei diversi volti dell’anticristo:

     

    Una Speranza? Nicolosi, 24 marzo 1984

    C’è speranza per l’Umanità se, ufficialmente, il Papa divulgherà il Messaggio di Fatima! Il contenuto certamente metterebbe in ginocchio i Popoli della Terra, mozzerebbe l’orgoglio dei più duri di collo, susciterebbe il necessario timore per un serio Ravvedimento. Se ciò non avverrà, non si potrà più avere dubbi sulla Reale Natura dell’anticristo. Allora sapremo, con Certezza Assoluta, dove risiede il principe di questo Mondo.

    I Divini Segni dei Tempi più volte negati non vanno presi in seria considerazione da chi dovrebbe, per Fede e Consapevolezza, vagliarli e Testimoniarli. Si ripete il medesimo errore commesso dal sinedrio che giudicò e condannò alla crocifissione il Genio dell’Amore Universale, Gesù Cristo.

    La Vergine Miriam è impegnata ad Ammonire, a Consigliare, a Manifestare, chiarissimamente, la Santa Volontà dell’Iddio Vivente.

    Noi siamo con Lei! Impegnati, Ferventi ed Operanti, e con noi la Celeste Milizia”.

    Eugenio Siragusa.

     

    Qualcuno ha scritto, riguardo alle profezie, che il terzo segreto non si è attuato alla fine della seconda metà del secolo ventesimo e che la profezia Maya si è rivelata infondata. Stolti!

    Non siamo forse in piena apocalisse già dalla fine del 2000?

    Forse aspettano di essere trafitti ed agonizzanti per dire “Allora era vero!”, così come lo vivono milioni di bambini ed adulti straziati su questo Pianeta.

     

    Nicolosi, 15 dicembre 2001. L’Apocalisse è Iniziata!

    Si sta avverando quanto è stato scritto dall’Apostolo Giovanni!

    L’uomo ha perso la sua dignità Spirituale ed è costretto ad affrontare il Giudizio espresso dal Padre Glorioso tante volte ripetuto affinché l’Umanità si potesse Ravvedere.

    L’acqua, l’aria, la terra ed il fuoco puliranno il Pianeta Terra dalle scorie degenerate e maledette che questa Generazione alimenta giorno dopo giorno.

    Le preghiere non servono a nulla se manca il Ravvedimento e se manca il senso reale della Giustizia Divina. Io non posso evitare di dirvi addio perché ho provato e provo pena indescrivibile per questa Umanità degenerata e contraria ai Voleri dell’Altissimo Padre Creatore Generoso.

    Vi dico addio per non provare più pena e sofferenza nel vedere morire quanto il Sole Istruisce e Crea per dare Vita, Giustizia e Amore a chi, veramente, desidera vivere e servire il Prossimo Suo come se stesso. Addio. Eugenio

     

    Ma è una semplice constatazione, perché da tempo non faccio altro che enumerare i fatti divulgati dai miei colleghi giornalisti coraggiosi.

    Così come non faccio che constatare il progresso “scientifico” delle nuove armi non solo di missili, aerei, sommergibili, di geoingegneria, di spray atmosferici da respirare, ma più che altro di satelliti armati dei più sofisticati congegni per cancellare l’ultimo anelito di vita sulla Terra… che leda certe “sicurezze nazionali!”: inconcepibile espressione di incoscienza planetaria.

    Saranno forse i cosiddetti “resti” della Cometa Ison a entrare fra i confini nazionali e portare qualche “rifinitura” del processo di cambiamento genetico e vibrazionale, così come ha fatto sul Sole. Perché le Comete sono i Messaggeri degli ordini partiti dalla Mente Cosmica, gli inseminatori di un Ciclo che nasce e di un Ciclo che finisce.

     

    Nicolosi, 17 Marzo 1986, in relazione alla Cometa di Halley.

    Sulle Comete o Zooidi Cosmici.

    ‘‘Soltanto agli Dei è dato conoscere la prodigiosa, infallibile arte creativa e i Segreti della Divina Intelligenza, l’ingegneria genetica della Suprema Intelligenza Onnicreante del Cosmo.

    Parliamone un pò: Le Galassie, i Sistemi Solari e quant’altro esiste nell’infinito spazio cosmico, sono scaturiti dalla perfettissima ingegneria genetica dell’Intelligenza che presiede il continuo divenire del tutto, uomo compreso. Sarebbe tempo che anche l’uomo di questo pianeta si rendesse conto che gli innesti, le mutazioni frequenziali che propongono i complessi mutamenti nei vari piani dimensionali, sono sempre esistite sin dal principio. Gli “Zooidi Cosmici”, Comete, hanno una loro specifica funzione nell’Economia Creativa. Le Comete non sono per caso, portano con sé un programma causale ben preciso e determinante, mirante a strutturare o ad influenzare secondo l’idea dell’Intelligenza Onnicreante. La Cometa Halley porta con sé nuove frequenze genetiche.

    Altro che ghiaccio sporco. Gli effetti di questo influenzamento non tarderanno a farsi sentire.

    Ne abbiamo parlato un po’.

    Un Amico dell’uomo. Eugenio Siragusa

     

    Così, mentre nello Spazio Siderale ogni azione nel tempo e nel non tempo è causale, questi umani terrestri si battono a “colpi di maggioranza” per formulare nuove leggi, così come coloro che trattano i loro interessi in segretezza non per il bene dell’intera umanità, anzi contro, sono anticristi.

    Dicono di fare la guerra per la pace, distruggendo sempre più in modo esponenziale l’RNA ed il DNA sia del nostro corpo che dell’anima.

    E ci si chiede ancora se esiste il diavolo e chi è.

     

    Certo che il diavolo esiste: ma in funzione di che?
    Il diavolo esisterà sino a quando gli uomini avranno più bisogno di lui che di Dio; sino a quando gli uomini preferiranno l'odio all'amore, il male al bene, la guerra alla pace, l'egoismo all'altruismo, l'ingiustizia alla giustizia.
    Il diavolo lo nutrono gli uomini, perché amano tutto ciò che egli offre. Il diavolo è il mezzo della tentazione, il mezzo della prova. Il diavolo non è né potrà mai essere il fine della nostra ascensione.
    Dio è il fine. Gli uomini possono rimanere, ma non per sempre, suoi sudditi. Quando gli uomini avranno imparato a scegliere il bene al posto del male, saranno sudditi e figli di Dio. Allora e solo allora il diavolo non avrà più ragione di esistere, perché la sua funzione sarà terminata.
    La scelta è solo nostra se egli deve o meno esistere. Ricordatelo!
    Se l'Amore sarà più forte dell'odio, il Bene più forte del male, la Pace più forte della guerra, l'Altruismo più forte dell'egoismo, la Giustizia più forte dell'ingiustizia, il diavolo perderà e si dissolverà, perché non avrà più ragione di esistere”.

    Allora dirà: "Ecco Signore, sono tutti tuoi". Allora, egli diverrà l'Arcangelo del Bene.
    Eugenio Siragusa
    Valverde, 31 Ottobre 1974

     

    Quindi, cari amici, coloro che chiamate demoni, non sono che all’ubbidiente servizio del Padre, così come lo sono inconsciamente i programmati per tentare la perdizione dell’anima di ogni uomo e l’annientamento delle popolazioni umane.

    Chi sono dunque i diavoli? L’uomo che tergiversa per dominare politicamente e prende in giro innanzitutto se stesso, gli angeli decaduti per gli allettamenti materiali, e i deboli, perché non hanno voluto reagire e rimanere integri.

    Chi potrebbe mai toccare la mia anima se io voglio che resti pulita?

    La speranza ultima non riguarda il proseguo di questa realtà costruita dall’uomo, ma è indiscusso che l’uomo nuovo rinascerà dopo che il campo sarà mietuto, tutto, rinascerà quell’uomo meritevole che sarà rimasto integro nell’anima e nello spirito, per i nuovi Cieli e la nuova Terra.

     

    Nicolosi, 11 ottobre 1987. Verso la frontiera dell’irreversibilità

    Il viale del tramonto di questa generazione è costellato da una miriade di follie infernali. Questa generazione segna, giorno dopo giorno, le principali cause che la condurranno inesorabilmente alla fine, una fine che gli uomini hanno determinato con le loro progressive inarrestabili follie!

    Se questa Realtà non è gradita a chi si compiace d’ingannare, non posso farci nulla e tantomeno posso tacere!

    Attribuitemi pure il titolo di catastrofico o di apocalittico, non mi toccate perché è vero, certo e verissimo, che nulla aggiungo di mio.

    Quanto ho detto, dico e dirò mi è stato comandato da chi Presiede l’Imponderabile, da chi Rappresenta la Suprema Volontà del Creatore del Cielo e della Terra.

    Se la vostra coscienza si scuote in senso negativo, sono affari vostri.

    È una vostra scelta con gli annessi e connessi. Io faccio il mio dovere affinché il Salvabile venga Salvato.

    L’Amico dell’Homo. Eugenio Siragusa

     

    E così ha fatto, non posso che testimoniarlo.

    Orazio Valenti

  • Irreversibilitè

    Author Orazio Valenti

    A l’occasion du 7ème anniversaire du changement de dimension d’Eugenio Siragusa, nous publions un écrit que nous a fait parvenir le Dr Orazio Valenti, biographe officiel d’Eugenio Siragusa.

     

    De quoi voudriez-vous parler, sinon de «Constat»? Constater quoi?

    Nous n’avons pas l’humilité, ni le courage, ni l’intelligence honnête de dire non pas «En souvenir de toi», mais «En ta présence, Eugenio, tu avais raison».

    Nous rendre compte, maintenant, que nous sommes toujours plus spectateurs anesthésiés de la fin de la génération humaine actuelle, que nous n’aurions pourtant jamais voulu ni voir, ni vivre? Un innommable fouillis de comportements et de décisions chaotiques s’entrecroisent entre positions politiques, religieuses et sociales, vu que l’on a perdu le fil: la Vérité de la LOI UNE, Spirituelle, qui avait été dictée dès l’apparition de l’homme sur cette Planète, et qui aurait dû conseiller, gouverner et diriger les choix et les expectatives humaines. L’homme ne peut inventer aucune loi, ni une spiritualité différentes.

    Mais nous insistons encore, tout endormis que nous sommes, à croire en la politique, à croire au leader du jour qui dit de belles paroles, alors que tout étouffe pire qu’avant; je me réfère à l’entière humanité.

    Ceux qui ont été «rendus pauvres», de par le monde se rebellent, après avoir subi l’esclavage, la faim et les génocides.

    Je brandis les violences et les révolutions. Aucune révolution ne pourra arrêter, désormais, l’irréversibilité. Et pourtant, on continue encore à rêver et à lutter avec l’espoir de vivre sur une Planète protégée.

    Mais, pour la Planète, l’homme est-il protecteur? Quelle est la Fonction de l’homme?

    L’âme de la Planète est tellement détruite qu’il n’existe plus trace de l’Homo. L’homme ne sert plus depuis de nombreuses années à l’Economie Cosmique de cette Planète. Il peut s’autodétruire, mais il ne lui sera pas permis de détruire la Planète. Et l’on pense encore à aller voter pour avoir une meilleure administration; puis les élus font ce que veulent les patrons de l’argent, ceux qui paient les armées, pour imposer l’obéissance, avec le pouvoir d’émarger, emprisonner et tuer.

    Nous ne comprendrons jamais que l’argent et la propriété doivent être éliminés, NON.

    On était venu dans cette dimension pour collaborer et coopérer dans une entente réciproque et non par intérêt. Voilà pourquoi nous nous sommes auto éliminés de l’Âme Planétaire.

    Des sous, des sous, des intérêts, des évaluations, des dévaluations, des banques, des taxes, la finance, ---on ne parle de rien d’autre! C’est un lavage de cerveau impérieux! L’enfer! On fait l’impossible pour sauver les banques, l’économie, les comptes nationaux et internationaux, en assassinant une grande partie de l’humanité, sans admettre jamais de devoir ôter à celui qui a plus pour faire survivre celui qui n’a rien.

    Qui est en récession? les profits économiques ou la vie? Quelle folie sans précédent!

    Pour ceux qui ne se sont pas encore mis en syntonie, souvenons-nous:

    Après que nous ayons maintes fois mis en évidence, dans différentes publications, l’Œuvre Unique des Seigneurs de l’Espace, à travers leur Ambassadeur Eugenio Siragusa, nous résumons brièvement les points importants du déroulement que l’humanité aurait dû suivre, en accord avec les révélations et les rappels Célestes, pour une Transformation positive vers une évolution dimensionnelle, à l’échéance de cette Génération Humaine.

    A quoi se référait Eugenio, 60 ans auparavant, dans les années 50, lorsqu’il entamait son Œuvre de Révélation pour le salut de l’humanité terrestre?

     

    Quel lien de synthèse y avait-il, dans ses révélations, entre les aspects humanitaires, scientifiques, philosophiques et spirituels? Nous en relevons quelques-uns:

     

    1. L’Univers est habité, nous ne sommes pas seuls (il faut donc supprimer notre arrogante ignorance de nous croire les seuls et uniques, et les plus intelligents).

     

    1. La Confédération d’Etres Super évolués, provenant d’autres planètes, nous a toujours suivis, dans les limites de son Libre Arbitre; elle nous contrôle avec une supériorité absolue. Elle nous a conseillé sur la manière d’agir selon les Lois Universelles, sous peine d’extinction (puisque notre politique et nos lois étaient éphémères et que le moment était arrivé de nous adapter aux Lois de la Vie).

     

    1. La Vie doit être respectée en ses composants d’Eléments Universels, car elle est UNE dans les Règnes Minéral, Végétal, Animal et Humain, selon le juste concept de Fraternité (donc élimination de toute politique de pouvoir, frontières et propriétés).

     

    1. La différence entre les êtres vivants dans l’Univers est due uniquement à l’Intelligence Spirituelle, et leur Fonction est la Collaboration (donc de se débarrasser de tout égoïsme, individualisme…)

     

    1. Il ne faut pas diviser ce que le Père a uni, dans tout processus chimique, physique, biologique, magnétique, géologique et génétique, sur notre Planète qui Vit et ne tolère pas que cet enzyme-homme en déstabilise les équilibres.

     

    Eugenio a fait ce qu’il devait faire, et les responsables humains spécialement ne pourront pas dire «Je ne savais pas».

    Le «veau d’or» nous est étalé sous les yeux par de nombreuses sources informatives et notre attention ne se détache plus des intérêts désormais génétiquement conditionnés et conditionnant.

    Comme si de rien n’était, ces empereurs, imperturbables dans leur lutte pour le Pouvoir avec la Politique Economique, ont dépassé toute fantaisie homicide, en continuant à obéir au dieu argent, en émargeant et annihilant ceux qui expliquent l’erreur, afin de laisser les masses dans l’ignorance et servir ce pouvoir; ils ont avalisé de nouveaux penseurs et des maîtres qui ont détourné l’attention des Conseils et des Avertissements Célestes. Ils ont rédigé le livre des Droits de l’Homme et les ont piétinés de la façon la plus sournoise. C’est la lutte jusqu’à la dernière goutte de sang pour l’accaparement des ressources énergétiques, hydrauliques, alimentaires, pharmaceutiques, en empoisonnant toujours plus. Ouvrir grands les yeux et fermer ceux des populations sur l’acte final de la survie, devenue désormais impossible.

    Il ne me reste que la définition de «Folle soumission à l’inéluctable auto élimination».

    Mais… du Ciel, se contentent-ils seulement de regarder?

    Il y a deux aspects de la Loi Universelle du Libre Arbitre: Le premier est la «non intervention», vu la volonté de persévérance; le second est d’»intervenir» au dernier instant, pour sauver ceux qui seront indiqués par la Volonté du Grand Esprit. Tout ce que l’homme a édifié sera fondu dans le Magma du Cratère de la Sagesse, d’où ne sortiront que les esprits qui auront maintenu la pureté, et qui pourront renaître à une nouvelle vie meilleure.

    Actuellement, Eugenio œuvre au maximum sur des plans astraux et, si nous ne l’avons pas compris lorsque son instrument opératif, qu’il appelait «navette temporaire» était parmi nous, nous ne le comprendrons pas davantage maintenant.

    Pourtant, nous savons qu’il y a un projet le plus secret et le plus camouflé parmi les secrets plus ou moins évidents: tandis que l’on construit des objets ressemblant aux soucoupes volantes, tandis que le projet d’«informations» gouvernemental ou «autre» accomplit un gros travail de»parodie d’éducation «, en réalité, derrière ce dépistage, les chercheurs super secrets se tuent entre eux pour essayer de comprendre les «preuves» et obtenir un possible contact avec les vrais Extraterrestres. Mais ils n’y réussissent pas. C’est comme le jeu des âmes qui séduisent pour posséder et faire faire ce qu’elles veulent pour un projet de destruction spirituelle. C’est un travail d’occultation des faits réels destiné à nous faire sortir de la route.

    Qui sont ces opérateurs secrets? Les services d’information? De désinformation? Au-delà des gouvernements et au-delà des détenteurs du plus masqué des tops secrets? Peut-être que différents groupes s’affrontent, comme les informateurs des différentes armes et des différents services; mais attention, au-dessus d’eux se trouve une intelligence composée de personnages «hybrides», qui ont des pouvoirs supérieurs; ils sont dirigeants de projets surhumains, opérant sur des plans d’énergies inconnues, de pouvoirs psychiques et animiques. Ils «jouent salement» avec tous et ne sont pas approchables. Pourtant, ils ne se rendent pas compte qu’ils seront, eux, les premières victimes de la tromperie.

    Les législateurs ont cru qu’ils pourraient réussir à devenir des «dieux», en s’illusionnant d’avoir «tué» DIEU, pour dominer l’humanité, en obligeant chacun à respecter leur loi sur chaque chose, sous peine de mort! Tandis qu’eux-mêmes ont déjà un pied dans la fosse de la seconde mort…

    Telle est la proposition fondamentale du projet «Gouvernement Secret», copie fidèle de ce qui s’est passé sur la Planète Mallona, selon la volonté des nouveaux lucifériens. Nous le savons et nous voulons le réexpérimenter! Nous aimons le faire, car nos têtes et nos âmes sont si meurtrières qu’elles feraient honte au diable lui-même. En fait, Eugenio répétait que le diable, qui a bien accompli son devoir, sera racheté, l’homme non.

    Une des graves inventions auto mutilantes de ces humanoïdes est le principe de «Compétitivité». Quelle parole! On la dirait sortie du visage grave qui, du haut de la scène, impose à tous les spectateurs du théâtre terrestre l’extrême obéissance. Et avec fermeté, la horde de cet édit montre les fers de la nouvelle inquisition, appelée «économie politique», qui est prête à annihiler toute désobéissance: «Nous» décidons pour «vous». C’est ce qu’ont établi les «révolutionnaires» contre la Loi Universelle, en se moquant complètement du principe de l’Evolution des êtres sensés, principe qui porte un nom absolument contraire: «Collaboration»!

    En fait, le concept de la compétitivité est tenu en haute considération pour la sauvegarde de certains intérêts ad es. «Moi, j’ai mes propriétés, toi, tu n’as rien et tu ne vaux rien». Seuls, entre «nous qui avons», nous pouvons nous «accorder pour une fin qui justifie les moyens», afin de nous répartir tous les «biens matériels». Ce concept renferme donc le lourd défaut d’égoïsme et le manque de conscience de cohabiter sur une unique Planète où «rien ne doit appartenir».

    Dès les premiers ouvrages, l’étude de l’Ecologie nous enseigne que tous les éléments qui composent l’Environnement sont indissolublement liés. Ils cohabitent en syntonie l’un pour l’autre, sous peine d’extinction.

    Un seul être vivant n’est pas indispensable: l’homme. Ou alors, pour être plus précis, quel rôle l’homme joue-t-il dans l’évolution Planétaire, au vu des conditions environnementales dans lesquelles il est apparu? Analysons-le selon deux points de vue, en remontant à une centaine d’années:

     

    Biophysique: avec son intelligence, il a appris à survivre toujours plus aux conditions impossibles dans lesquelles il s’est greffé. Une séquence de bouleversements naturels a changé son Habitat, ainsi que la dimension et la sélection des autres êtres vivants, en lui offrant non seulement les conditions idéales, mais un confortable paradis naturel. Il a appris à cohabiter, à tirer bénéfice et joie en levant les yeux et scrutant le Ciel, en comprenant que le Monde ne finissait pas là, mais qu’une infinité de Mondes étaient autour du « sien«. Différentes populations aux modes différentes ont étendu leur « syntonie » du plan terrestre à la Voûte Etoilée, en découvrant les relations parfaites entre les phénomènes terrestres et célestes.

    Des découvertes toujours meilleures attendaient cet être intelligent de la Planète Terre, mais a-t-il su utiliser ces découvertes selon les principes fondamentaux de la « collaboration », en tant qu’anneau de la « Chaîne Ecologique » ? Ou a-t-il voulu se sentir « autre », « dominateur » sorti de la chaîne, et être un « dieu sur Terre » ?

     

    Biopsychique : s’étant rendu compte de posséder une intelligence supérieure, a-t-il voulu utiliser cette capacité pour maintenir la syntonie entre la vie de la Planète et l’Univers ? Comprenant qu’il pouvait interférer dans les équilibres planétaires et la vie des espèces qui lui offraient accueil et survie, a-t-il obéi aux Lois du Mutuel Donner-Recevoir ? A-t-il accepté la Responsabilité Universelle d’être la « synthèse évolutive » de cette Planète ? A-t-il cru devoir obéir, pour cela, aux Lois Universelles qui règlent ce qui est consenti, quand et comment ? Ou alors, a-t-il fait ses propres lois, en croyant asservir Ce qui est absolument réglé pour l’éternité, par des équilibres qu’il a bien voulu oublier ? Au lieu de cela, en voulant faire abstraction du « Tout est Un », il a rendu inutiles tous les énormes efforts de ses propres aïeux, au cours des millénaires précédents, et il a posé les bases de sa propre extinction et celle des espèces dont il était responsable, ainsi que celle de sa Planète-même. Ce choix est irréversible.

    Continuons à examiner l’histoire récente :

    On sait que l’atmosphère, les eaux et le sol s’échangent les éléments au cours d’un cycle continuel. La rotation terrestre, avec son axe incliné, crée les saisons, les souffles des vents, des océans et les températures des différentes latitudes, avec les formes de vie et de survie les plus variées. Les mouvements de la croûte terrestre se sont stabilisés, avec la formation de chaînes de montagnes, des océans et du volcanisme régénérateur des éléments minéraux. Le Soleil est le « créateur » des éléments et des Energies de la Vie, soit des températures, des ondes électromagnétiques et des rayons ultraviolets ; Il est le régulateur des processus de photosynthèse par la respiration des plantes, qui sont la base du cycle alimentaire d’autres êtres vivants, etc…

    Nous sommes-nous finalement rendu compte que les éléments sont reliés entre eux, mélangés selon des lois inébranlables, sous peine de survie des êtres vivants sur la Planète ? Par exemple, dans l’atmosphère, sous l’ionosphère, les composants principaux sont : l’Azote 78%, l’Oxygène 21%, l’Argon 0,9%, l’Hydrogène, l’Anhydride Carbonique et d’autres traces de gaz. Imaginons que l’un de ces composants de ces composants augmente par rapport aux autres : les espèces animales ne pourraient plus respirer. Et si de telles variations faussaient le filtre des radiations qui traversent l’espace ? Ce serait un four à micro-ondes.

    Sûr que nous le savons, puisque nous sommes forts à réussir les examens à l’école ! Car nous voulons obtenir plus de titres que les autres et avoir une place de travail qui nous permette de gagner plus que les autres !

    En attendant, la mort d’un enfant dû au manque d’eau, à la malnutrition, aux épidémies, au gaz sarin, aux armes ou aux explosions, à l’abandon… est notre faute à tous.

    L’assistance par charité, qui s’étend à plusieurs organisations, même si bénigne, ne résout pas le problème, n’est pas juste, puisqu’elle ne tient pas compte de l’autre être vivant avec nous, qui fait partie de nous, qui est comme nous, ainsi que nous sommes pour le Père de toute chose.

    Contrairement aux lois faites par l’homme, la première Loi qui lie chaque atome ou élément du Cosmos entier est l’Amour Fraternel. A ce point, j’entends des rires ironiques : Comment ? Je devrais donner du « mien », après tout ce que j’ai fait pour pouvoir vivre en sécurité, avec le pied sur la tête des autres (jusqu’à ce que je meurs aussi) ? Selon la Loi Universelle, dans la vie suivante, Celui-là sera le pauvre qui meurt de faim ou de maladie, pour comprendre ce qu’il n’a pas voulu comprendre, en n’utilisant pas son intelligence. Il en sera pire pour les détenteurs du pouvoir, les possesseurs de richesses, les commerçants de mort, car ils retourneront en arrière jusqu’au règne minéral et leur esprit n’aura pas de paix durant des millions d’années jusqu’à ce que la possibilité leur soit donnée de chevaucher à nouveau un corps humain et se racheter.

    Cela ne se trouve pas dans les lois faites par l’homme ; c’est la Loi de la Justice Universelle ! C’est pour ce motif qu’il faut obéir aux Lois Universelles, car sans Leur Justice, « il ne peut y avoir ni Paix, ni Amour ».

    Les Conseils que nous avons reçus n’intéressent vraiment personne : « Laisse tout et suis-moi » - « Ce que vous faites aux plus petits, vous le faites à Moi ».

    Mais, Celui qui les a prononcés ne l’a pas fait pour nous dire « vous pourriez faire ainsi » ; Il nous a plutôt transmis l’Ordre Absolu pour l’Evolution humaine.

    En ce qui concerne l’irréversibilité de l’autodestruction environnementale, nous citons encore brièvement quelques informations, parmi les plus simples, divulguées sur Internet :

    Avec l’usage du pétrole, les océans et les mers se sont désastreusement pollués et le très délicat cycle écologique marin s’est gâté, avec hécatombe de phytoplancton, base de la chaîne alimentaire. Des molécules cancérogènes entrent toujours plus dans la chaîne alimentaire. La concentration aériforme de la combustion de ces produits est arrivée à un stade invraisemblable, avec de très graves toxicités et avec d’énormes productions d’anhydride carbonique, etc…

     

    Uranium et éléments radioactifs

    La pollution provient du procédé de son extraction, du stockage, du transport, de son usage et réciproquement ; des scories qui, quoique vitrifiées, restent pour l’éternité et sont un million de fois plus radioactives que le matériel original. Leurs effets exponentiels s’accumulent dans le temps :

    De son usage militaire, avec la guerre et les milliers d’explosions expérimentales, des carcasses abandonnées sur le terrain ou en mer. Comment font-ils pour estimer « acceptable » un certain nombre de victimes par rapport aux intérêts économiques ?

    Lors des accidents de centrales nucléaires, il en résulte des scories aériennes, des percolations dans les eaux et les terrains. Des dépôts de scories, où qu’elles soient, il sort du gaz Radon qui, en plus de rendre radioactifs des éléments de la chaîne écologique, tel que l’Iode (tumeur de la thyroïde – syndrome de Down), et de posséder un fort potentiel d’amorce pour une explosion atomique de l’amas de scories, est un élément radioactif aériforme de l’atmosphère.

    Ses effets sur le corps humain sont dus à l’irradiation externe ou la contamination interne, par ingestion de particules radioactives contenues dans la nourriture, l’eau ou l’air ; la contamination interne est définitive et irréversible.

    En plus de provoquer des millions de malades et de morts, la contamination provoque, à tous les habitants de la Planète, une distorsion génétique qui dure jusqu’à la future génération.

    Nous savons que les 450 centrales nucléaires environ, dans le monde, rejettent treize milles tonnes de déchets à haute intensité radioactive. Selon différentes enquêtes, il a été certifié que le fait de vivre à proximité des centrales nucléaires fait augmenter les tumeurs, à partir de la grossesse.

    Combien de déchets radioactifs ont-ils été dispersés et continuent de l’être ?

     

    Gestion des déchets. Dans les concentrations urbaines, il y a énormément de déchets, avec l’impossibilité de les évacuer. Cela provient du problème du mercantilisme, avec la nécessité de surproduire à cause de la concurrence. Des marchandises avec un énorme volume d’emballages, en particulier de plastique.

     

    On produit chaque année, dans le monde, environ 100 milliards de kilogrammes de produits en plastique, qui vont finir, en majeure partie, dans les mers et les océans, avec la grande mortalité de nombreuses espèces marines et volatiles.

    Chaque année, en Europe, on produit 11 millions de tonnes de déchets électroniques.

     

    Déforestation : destruction des poumons verts qui produisent l’oxygène ; destruction de l’équilibre climatique local, qui se reflète sur le mondial ; destruction de nombreuses espèces végétales et animales ; mort des populations indigènes qui vivent de la forêt ; production de 40% au total des émissions de CO2.

     

    Réchauffement global. Effet de serre. Changements de climats.

    L’effet de serre fait augmenter la température, provoque l’évaporation des eaux et donc l’élargissement des zones désertiques et des zones cycloniques. La fonte des zones polaires amène l’invasion des eaux salées avec l’inondation des terres, en détruisant leur fertilité.

    L’élargissement des zones tropicales détruit les habitats, l’agriculture, les espèces.

    L’augmentation du méthane, de son extraction à la combustion. Lorsque les températures moyennes augmentent de quelques degrés, l’énorme réservoir de méthane, prisonnier du permafrost et des gisements gelés, le long des escarpements continentaux, est libéré.

     

    Contamination par des substances chimiques toxiques et des métaux lourds. Les intoxications des organismes vivants peuvent survenir, à brèves ou longues échéances, par des concentrations létales. Les industries chimiques ont toujours agi en ne pensant qu’au profit, en introduisant, dans l’environnement, de manière invraisemblable, des concentrations de déchets et d’éléments polluants, insecticides, mercure, métaux lourds, détersifs, amiante. La décontamination est impossible, car toute la biosphère en est remplie, et la vie est maintenant dans des conditions tumorales irréversibles. Dans la très précieuse chaîne alimentaire, le rapport entre la production d’énergie par photosynthèse des organismes autotrophes et sa consommation par les organismes hétérotrophes, est sévèrement rompu. Les Ressources Naturelles sont compromises de façon irréversible ; en s’épuisant, elles prédisposent à la disparition de la survie sur cette Planète. Dans les pays industrialisés, avec la consommation de 80 des ressources, la croissance est de zéro, alors que dans les pays en voie de développement, la croissance est à son maximum, avec les ressources épuisées.

     

    L’eau. C’est le premier bien pour la vie, mais aussi le plus contaminé. Par rapport à la distribution de l’hydrosphère, l’eau potable, qui était déjà minime, est pratiquement épuisée aujourd’hui. La lutte entre les multinationales pour l’exploitation économique des peux de sources qui restent est déjà commencée.

    La course stratégique aux sources énergétiques restantes est la nouvelle guerre inutile, car elles sont inexorablement sur le point de finir.

    La seule solution, qui avait été conseillée à l’humanité, était de s’employer à la construction d’installations de production photovoltaïque, pour un prix dérisoire, qui n’aurait absolument pas pollué et qui aurait pu éviter beaucoup de catastrophes ; mais l’argent a gagné, le pouvoir inexorablement mortel de l’argent.

    D’autres exemples de destruction de la vie sont les champs électromagnétiques :

    Nous savons que le corps humain est aussi un champ magnétique très complexe et « dirigé » ; nous savons que l’ADN a son propre champ magnétique « directionnel » ; nous savons que l’ensemble des signaux nerveux de notre corps se produit par flux électriques. Nous savons aussi, depuis que le magnétisme et la production d’énergie électrique ont été découverts, que son parcours sur des fils de transmission, induit des champs magnétiques « directionnels ». Nous savons que tous les genres d’ondes électromagnétiques, depuis les transmissions radio aux ondes des signaux radiotéléphoniques et radiotélévisés, aux micro-ondes, ont des flux bien précis, qui agissent selon la puissance et la distance.

    Pourquoi donc n’avons-nous jamais voulu nous défendre sérieusement (tout en sachant que les différents champs électromagnétiques interagissent entre eux, en produisant de nouveaux champs de flux tout à fait différents des originaux) ? Que se passe-t-il lorsque n’importe quel flux électromagnétique heurte notre corps ? Une distorsion des signaux nerveux et du travail de l’ADN et ARN, soit production de tumeurs.

    Selon les résultats des recherches sur l’utilisation des mobiles, il a été divulgué que :

    Les microondes et les ondes à haute fréquence agissant sur les cellules nerveuses et les tissus peuvent causer des pertes de sang dans la barrière entre sang et cerveau et provoquer des dommages à l’ADN ; elles peuvent aussi empêcher le Système Nerveux de fonctionner correctement ; soit inhibition des défenses immunitaires.

    Des millions de téléphones signifient milliers d’antennes relais. Une série indéterminée de flux de microondes traversent donc notre corps.

    Il y a un lien entre le risque de tumeur du nerf acoustique et le téléphone. Il y a aussi un autre type de tumeur, le Gliome, qui a une échéance fatale. Tout dépend du lieu de résidence.

    La tumeur se manifeste en général après au moins 10 ans.

    Le Prof. Franz Adikofer : « Les champs magnétiques de fréquence basse ou haute sont la cause de fractures dans la chaîne ADN et d’autres effets toxiques dans les cellules ». Cela prouve que les champs électromagnétiques peuvent causer de très graves dommages aux cellules, soit un processus cancérogène. Quant à la fumée et l’amiante, il a fallu 40/50 ans pour comprendre (ou pour vouloir comprendre) ; pour les rayons X, 30 ans avant que l’avertissement ne fut pris en considération (en le libérant ainsi des intérêts industriels).

    Morale : l’intérêt économique est au détriment de la santé et de la vie. Les âmes qui vivent dans cet essaim deviennent folles. Cela ne peut être considéré comme un je-m’en-foutisme pour les intérêts de quelqu’un, mais cela fait partie d’un projet beaucoup plus grave, entre autres, qui veut faire dégénérer l’entière humanité.

    En définitive, tout retombe sur les structures fonctionnelles des trois ADN, adeptes de la vie ; comme je l’avais affirmé dans l’article sur l’interview de l’académicien Kaznaceev, notre vie dépend de l’ADN Matériel, de l’ADN Astral et de l’ADN Spirituel.

    L’attaque de l’ADN Matériel a été causée de manière très grave par l’empoisonnement des éléments, avec la production irréversible de cellules et organes tumoraux. Aujourd’hui c’est encore pire avec les OGM.

    L’attaque de l’ADN énergétique a été causée par les flux anormaux d’énergies à caractère électromagnétique, par les pensées réactives et désobéissantes aux Lois des Equilibres Universels et par la vie que nous vivons.

    L’attaque de l’ADN Spirituel a été perpétré par des intérêts qui ont détourné et effacé l’idée et la Sagesse de la Réalité spirituelle : l’Homme Universel. A la place de l’Intelligence, ils ont mis le pouvoir économique par lequel ils dominent… mais quoi ?

    A quoi sert l’argent ? A régénérer un organe défectueux ? A redonner la vie lorsqu’elle veut cesser ? A donner et recevoir de l’amour fraternel ? A la télépathie ? A comprendre les phénomènes des Planètes et de la Création ?

    Non, l’argent sert à parcourir les sentiers de la prévarication d’une nouvelle animalité dénaturée. L’argent ne sert pas à maintenir l’Intelligence et, après ce « souffle de temps » durant lequel l’homme a été créé, il disparaîtra dans les méandres de la mort éternelle, en même temps que ceux qui l’auront soutenu, malgré les rappels de leur propre conscience.

    Celui qui veut mettre la main sur les fils à haute tension par plaisir est libre et personne ne l’en empêchera. S’il le fait au détriment des futures générations, tant pis pour son âme condamnée.

    Parmi les succubes, une série de réactions d’incompatibilité a conduit tristement à des suicides.

    Du Journal « Corriere della Sera » du 9 juin 2012 : un suicide par jour parmi les soldats américains.

    Atlas du mardi 16 juillet 2013 : en Grande-Bretagne, davantage de suicides de militaires que de soldats morts en Afghanistan.

    12 juillet 2013 : aux USA sont nés les premiers enfants génétiquement modifiés.

    Le philosophe et généticien Edoardo Boncinelli, auteur du livre « La science qui n’a pas besoin de Dieu », explique à Affaritaliani.it : « Les tentatives de reproduire des organes humains ne sont pas faites dans le but de substituer les vrais êtres humains, mais elles sont indispensables au progrès. »

    Le progrès d’une science pour laquelle l’homme n’est qu’un résultat biochimique casuel ?

    Les Traînées chimiques sont responsables d’une intoxication chimique publique qui, par la suite, pourrait causer une suppression immunitaire générale, de bas ou haut niveau, suivant l’exposition. Le disfonctionnement du système immunitaire met les personnes en condition de sensibilisation aux infections « Opportunistes », dit le Dr Horowitz.

    Cet « opportunisme » est-il lié au plan de la « diminution drastique » de la population humaine ?

    Les virus létaux augmentent. Sont-ils échappés des laboratoires d’armes biologiques ou le résultat d’une biologie planétaire désormais trop altérée ?

    Peter Horby, de « Natural News » écrit : « Si le H7N9 devait s’adapter de manière stable aux êtres humains, il resterait probablement peu ou aucune immunité humaine ».

    « Le virus H7N9, qui possède une rapidité de mutation 8 fois supérieure à celle des autres virus de la grippe, pourrait devenir bien plus mortel de ce qu’il est en ce moment et plus contagieux avec le temps ».

     

    INDEPENDAMMENT DE NOMBREUX ALIMENTS QUI VIENNENT SEQUESTRES CONTINUELLEMENT, QUE FAUT-IL MANGER ? ANALYSONS LE TRAVAIL SUIVANT, EN REMERCIANT LA PERSONNE QUI L’A FAIT :

    CUBE DE BOUILLON : il redonne de la saveur à ce qui n’en a pas et il améliore grandement le goût des pitances… Dommage, pourtant, qu’il contienne aussi du glutamate mono sodique, un additif qui peut causer même le cancer !

    CHEWINGUM ET CARAMELS DIVERS : les CHEWINGUM et les caramels contiennent, dans la plupart des cas, des adoucissants nocifs tels que l’aspartame et l’acesulfame-k, véritables tueurs pour ton organisme.

    WURST ET MORTADELLE : il s’agit d’aliments réalisés avec de la viande hachée très fine, impossible à reconnaître… Une très bonne occasion pour utiliser la viande du plus bas niveau, viande que personne n’achèterait s’il pouvait la voir telle qu’elle est !

    FROMAGES EN TRANCHES ET PETITS FROMAGES : (Une bonne partie) ils sont composés de mélanges de fromages pas assez fermentés, invendables ou avariés, qui sont fondus tous ensemble et attendris, souvent grâce à l’utilisation de dangereux poly-phosphates. Ce type d’aliments est quelque chose de pourri, du début à la fin, et des matières premières aux additifs utilisés pour les rendre mangeables.

    CAFE : il acidifie le sang, bouleverse la digestion, cause de l’hémicrânie ! Il engendre en outre l’accoutumance : il est comme une drogue.

     

    PAIN BLANC : il est réalisé avec de la farine blanche ; or la farine blanche a été privée du son et du germe du grain (la partie la plus importante et nourrissante) ; elle forme une colle qui s’attache aux parois de l’intestin, en limitant ainsi l’absorption des substances nutritives.

    COCA COLA : cette boisson est constituée principalement de sucre et d’acides et elle acidifie le sang, peut perforer l’estomac, empêche l’absorption du calcium et du magnésium, avec comme conséquence, un risque d’ostéoporose ! Coca-cola, 1000 usages, l’important est de ne pas la boire !

    PATES AU RAGOÛT : ragoût de viande. La viande que nous achetons aujourd’hui au supermarché est riche en toxines, médicaments et antibiotiques. Cela est dû aux élevages intensifs d’où proviennent ces viandes ; les animaux y sont élevés dans des conditions pitoyables et exposés à de nombreuses maladies. Les têtes de bétail sont traitées pratiquement sans interruption avec médicaments et antibiotiques, les pâtées sont mauvaises, dérivées de déchets.

    CHIPS AU FROMAGE, A LA PIZZA, ETC… : elles ne contiennent qu’un petit pourcentage de pommes de terre. Le goût de fromage ou de pizza est donné grâce à des aromes faits exprès,

    dont personne ne mettrait la main au feu quant à leur sécurité, vu qu’il n’existe pas d’étude approfondie sur leur sécurité absolue, surtout en ce qui concerne les interactions entre les différents aromes et les différents additifs chimiques utilisés !

    SUCRE BLANC : il n’est pas non plus un aliment ; en 1957, le Dr William Coda Martin l’a classifié comme poison, vu qu’il n’apporte aucune substance utile à l’organisme et qu’il y brûle même une partie des substances présentes : en cas de consommation habituelle, en fait, on n’en retirera aucun renforcement, mais bien un affaiblissement de l’organisme et de ses défenses, face aux maladies !

     

    ALIMENTS QU’IL NE FAUT PLUS MANGER

    Cet article a été publié dans « Sans catégorie » par « Curiosity 2013 ».

    Pain blanc, farine raffinée. Par définition, le pain blanc et la farine raffinée sont en général toxiques pour le corps, vu qu’ils sont privés de minéraux et de vitamines, de fibres et d’autres nutriments importants. La farine raffinée a été blanchie par des chlorites et du brome, substances toxiques dont on a démontré qu’elles peuvent causer de sérieux dégâts à la thyroïde et à d’autres organes.

    Aliments surgelés. La majeure partie des plats surgelés prompts à la consommation contiennent beaucoup de conservants, de sel raffiné, de graisses hydrogénées et d’aromes artificiels, sans oublier que bon nombre de ces plats ont été d’abord excessivement précuits et qu’ils sont, déjà au départ, réduits en valeur nutritionnelle (surtout lorsqu’on les décongèle au microonde à la maison).

    Riz blanc. Comme pour le pain blanc, le riz blanc a été privé de la majeure partie de ses nutriments, soit le son et le germe, deux éléments qui se trouvent dans le riz intégral. Le riz complet est assimilé plus lentement, sans causer de pics d’hyperglycémie, contrairement au riz blanc.

    Viande traitée aux nitrates et nitrites. La viande affinée, les saucisses, la charcuterie et beaucoup d’autres viandes se trouvant sur le marché ont été traitées par adjonction de nitrates de sodium et d’autres substances chimiques pour mieux les conserver, mais ces substances causent le cancer et des maladies cardiaques. Si vous mangez de la viande, veillez à ce qu’elle ne soit pas traitée.

    Barres protéinées énergétiques. Elles font l’objet de publicité affirmant qu’elles sont bonnes pour la santé et qu’elles complètent une alimentation saine. Mais la réalité est bien différente, car ces mini-repas protéiques contiennent des protéines de soja traité, des sucres raffinés ou de l’aspartame, des graisses hydrogénées, de l’huile de palme et d’autres additifs néfastes, qui contribuent à des maladies chroniques. Toutes les barres ne sont toutefois pas négatives, il y en a de biologiques, mais il faut s’assurer de bien lire l’étiquette et la liste des ingrédients, de façon à savoir ce que l’on a acheté.

    Margarines. Elles sont sournoisement présentes dans tous les aliments industriels, triglycérides des gras, mais ce sont toutes des substances à éviter dans tous les cas si l’on veut préserver sa santé. Contrairement à la croyance populaire, le beurre et les gras saturés ne sont pas malsains, surtout s’ils proviennent d’animaux élevés de manière biologique, mangeant de l’herbe et non seulement du maïs.

    Lait de soya et croquettes de soja. Une des plus grandes fraudes des temps modernes est le soja génétiquement modifié (OGM) ; de nombreux additifs sont à la base du soja (telle que la lécithine). Ils sont travaillés avec une toxine chimique appelée hexane, qui a des effets

    collatéraux sur la grossesse, car elle provoque des malformations fœtales, des problèmes d’infertilité et le cancer. Le soja qui n’a pas été fermenté est riche en fit-estrogène, capable de déséquilibrer la balance hormonale des personnes.

    Toute nourriture « Light » ou « Diète ». De nombreuses nourritures dites « Light » ou « Diète », sur le marché d’aujourd’hui, contiennent des adoucissants artificiels, tels que l’aspartame ou le sucrose ; tous deux peuvent créer de graves dégâts neurologiques, des problèmes gastro-intestinaux et des déséquilibres endocriniens. Bon nombre de ces produits « Light » contiennent des additifs chimiques et des aromes artificiels, pour substituer les gras et les autres composants naturels, censés contenir trop de calories. Substituez-les avec des aliments intégraux les plus naturels possibles et vous remarquerez que votre corps y gagnera en santé et énergie.

     

    SOMMES-NOUS SURS DE CE QUE NOUS MANGEONS LORSQUE NOUS N’AVONS PAS ACHETE LES BONS ALIMENTS ET QUE NOUS NE LES AVONS PAS CUISINES A LA MAISON ?

    PARMI LES NOMBREUSES PUBLICATIONS, JE VOUS RAPPELLE CELLE DU 12 JUIN 2013, ADRESSEE AUX JEUNES QUI, LORS DE LEURS SORTIES DU SOIR, ONT UN PETIT CREUX :

    YEUX, DENTS ET OS D’ANIMAUX SONT LES INGREDIENTS SECRETS DES KEBABS.

    Poumons, cœurs, langues, yeux et os, déchets de boucheries et une quantité énorme de graisses animales. C’est le résultat d’une analyse conduite en Angleterre, par un pool de scientifiques et de nutritionnistes, sur plus de 50% des kebabs analysés. La donnée alarmante, rapporte le « Quotidien Blitz «, est que dans 9% des cas, les scientifiques n’ont pas réussi à individualiser clairement la nature de la viande utilisée dans le procédé de trituration. En outre, un kebab contient entre 98% et 277% de la quantité journalière acceptable de sel. Au-delà de ce seuil, la santé d’un être humain est risquée.

    Dans quasi tous les kebabs analysés durant cette étude, on a relevé des bactéries de type Escherichia Coli et Staphylococcies Aureus.

     

    Vaccins. Ceux qui veulent en savoir plus pourront lire, sur Internet, l’abondante littérature publiée par des chercheurs et des médecins, sur la préparation et les effets des vaccins :

    « Qu’arrive-t-il après que ces mélanges répugnants de virus libres, de bactéries, de substances toxiques et de matériel animal pathologique aient été produits et inoculés à l’enfant en parfaite santé ? »

    Ils contiennent du matériel génétique étranger, des métaux lourds, du mercure, du formaldéhyde, etc…

     

    Les études ont confirmé, à plusieurs reprises, que les doses microscopiques de ces substances peuvent conduire au cancer, à des dégâts neurologiques et à la mort. Malgré tout, chacune de ces substances peut être trouvée dans les vaccins pour bébés. Le grand publique ignore totalement le nombre de personnes (principalement des enfants) qui ont été, de façon permanente, détériorées ou tuées par des vaccins.

    Existe-t-il un plan pour éliminer une grande partie de la

    population mondiale en répandant des pandémies à travers les vaccins ?

    On pourrait ajouter des faits et des exemples beaucoup plus graves. Bon travail de recherche !

     

    DU CIEL A LA TERRE, le 8/1/1980 (un écœurement et un simple appel d’Eugenio)

    « Vos velléités exaspérées de domination et de pouvoir vous emmènent vers les mêmes ombres que les empires qui furent les incubateurs d’atroces délits, de génocides et de dissolutions de toutes sortes.

    Les violences se sont multipliées, vos cœurs sont devenus durs comme du granit et chargés de funestes présages pour l’Humanité, imprégnée de peurs, de terreurs, de faim et de mort.

    Mais il serait bien que vous vous souveniez que quelqu’un veille et organise les mutations nécessaires, afin de faire sortir de ses gonds la base sur laquelle « Le prince de ce monde » voudrait lever l’étendard de son pouvoir d’extermination et de mort.

    Comme il en fut de tous les grands empires dégénérés du passé, les actuels seront aussi vaincus, puisqu’ils sont vivifiés par la fornication, ainsi que des pensées et actions perverses. Il a été dit, écrit et transmis qu’un jour « le serviteur assaillira le patron à la gorge ». Il a aussi été dit qu’il n’y a ni patron, ni serviteur, mais des frères ».

    Caïn a proliféré davantage qu’Abel. Eugenio Siragusa

     

    Nicolosi, le 28 juillet 1984

    « Alarme ! » Sur la Terre, la Vie est tuée en toute légalité.

    Les toxicoses et les effets collatéraux qu’elles développent violentent quotidiennement la santé de millions d’êtres, forcés de recourir journellement à des médicaments pour se désintoxiquer.

    Pesticides, lavages chimiques pour rendre les fruits indestructibles, maturation artificielle, œstrogènes et tant d’autres diableries nous rendent la vie impossible.

    Les sophistications, les adultérations et les manipulations sont à l’ordre du jour et la santé du peuple va à vau-l’eau. Personne ne se demande pourquoi ils se permettent pareilles atteintes à la santé publique. Il n’y a pas pire terrorisme.

    Pourtant, ni le gouvernement, ni les organes de tutelle préposés à la surveillance n’agissent pour les combattre efficacement et énergétiquement. L’absurde légalité de cette monstrueuse et sauvage licence permet à des gens sans scrupules d’administrer des poisons, en provoquant une pernicieuse décadence de la santé publique.

    Autre chose que la drogue ! Une menace encore pire, qu’il faut éliminer immédiatement, avec des moyens adaptés.

    Eugenio Siragusa

     

    Pour en savoir davantage, il serait opportun de lire les messages d’Eugenio, de 1960 au début des années 2000.

     

    Orazio Valenti

     

  • La Loi

    Author Orazio Valenti

    Entretien récurrent entre un enseignant « terrien » et un extraterrestre.

    Il nous a été dit : Un chameau ne passera jamais par le chas d’une aiguille, ni même le plus petit renard du désert. Pourquoi ?

    Q : Qui sont les riches ?

    R : Ceux qui ont plus que le nécessaire.

    Q : Qu’est-ce que le nécessaire ?

    R : Ce qui sert strictement pour vivre.

    Q : C’est-à-dire ?

    R : Que l’on ne doit pas avoir plus qu’une seule chose pour la stricte vie du corps

    Q : Et celui qui veut vivre avec plus d’aisance ?

    R : L’aisance est en fonction de la communauté mondiale, pour laquelle « Le nécessaire à tous et le superflu à personne ».

    Q : Et si l’on a hérité ?

    R : C’est un bien matériel de toute la communauté mondiale.

    Q : Et si on se l’est gagné en travaillant ?

    R : Tous ont le droit et le devoir de travailler de manière paritaire pour la communauté dont ils font partie.

    Q : Ces idées me semblent communistes ; mais quel plaisir y a-t-il ?

    R : Au diable les idées politiques humaines, je parle de conscience universelle, valable sur toute planète évoluée. Le seul plaisir du corps est la sérénité collective, afin de nous projeter vers son évolution.

    Q : Qu’est-ce que l’évolution ?

    R : Apprendre toujours plus, pour devenir toujours plus conscients de ce que nous sommes et quelle fonction nous avons dans l’Economie Créative.

    Q : Ah ? Ce n’est pas l’économie politique ?

    R : Non, cela est une invention de l’homme animalesque pour son intérêt égoïste.

    Q : Beaucoup disent qu’ils ne s’intéressent pas aux autres et au Cosmos, qu’ils veulent profiter de la vie.

    R : Qu’ils restent donc les animaux qu’ils sont, mâles et femelles. Il est difficile de devenir hommes et femmes.

    Q : Nous savons que les lois, sur la Terre, sont dictées, non seulement par ceux qui ont le pouvoir économique, mais par décision de la majorité.

    R : Parce que c’est une humanité sans DIEU, c’est-à-dire sans la conscience du Soi. Si la majorité a construit le système dans lequel nous vivons, l’évolution est en en faillite.

    Q : Que faut-il entendre par « Ce système de vie » ?

    R : La loi de la prévarication, de la compétition, de l’émargination et de la guerre, qui ne pourra jamais construire la paix, des morts de violence et de faim. Ceci a déjà amené à l’annihilation de la civilisation, à la mort de l’âme. Pauvre humanité !

    La Loi Universelle est l’unique Loi ! Des Êtres super évolués nous ont toujours rappelé, non imposé, sinon ils nous auraient déjà anéantis, la seule voie qui conduit à l’évolution, comme ils l’ont fait Eux-mêmes.

    Q : Beaucoup prétendent le savoir ; c’est tellement banal !

    R : Oui, mais ils ne le font pas ! L’intelligence est dans la simplicité. « Si vous n’êtes pas comme des enfants… ». Et nous prétendons être des adultes, des fourbes (la fourberie n’est pas intelligence), en politiquant que notre misérable auto

    ironie nous conduit à formuler des lois qui n’existent pas. En plus, tous croient parler de « vérité ».

    Q : Quelle est la vérité ?

    R : « Quid est Veritas ? » « Est Vire qui ad est » : « C’est l’homme qui est devant toi » répondit doucement Jésus Christ ; et il n’entendait pas attirer l’attention sur son être « Homme » à ce moment-là, mais plutôt sur Celui qui, non seulement nous avait rappelé la Loi du Père, mais qui l’avait complétée avec la Loi d’Amour, la Clé pour sortir de la prison dans laquelle nous nous sommes mis en crucifiant toujours plus cette Loi. Et Il n’a pas dit « Si vous croyez en moi… », mais plutôt : « Si vous ne faites pas ce que je vous dis… ». Car il faut parcourir le sentier et le conquérir par un sacrifice personnel, au prix de la vie et au-delà. Il s’agit d’une erreur fondamentale, une tromperie dans laquelle nous a mêlés celui qui s’est substitué au Père, le Moteur de chaque chose, depuis l’atome et l’ADN, qui ne doivent pas être divisés : « Tu ne sépareras pas ce que Dieu a uni ! », ainsi que toute vie de chaque être vivant, qui ne doit pas être tué : « Tu ne tueras point ! ».

    Q : Alors tu crois en Jésus-Christ ?

    R : Je crois en tout messager Sublime du Père, venu sur Terre pour apporter, aux différents moments historiques, les préceptes d’obéissance à l’unique Loi d’Evolution. Les premiers temps ont été durs, car l’animalité de l’homme était tenace, puis il s’est développé. Aujourd’hui, les Etres Sévères sont revenus, car le mode politique de l’homme s’est enorgueilli comme aux temps de l’Erreur Primordiale et les derniers avertissements donnés, il y a 70 ans, à cet homme redevenu bête sauvage, sont clairs et péremptoires : c’est ainsi ! Selon l’échéance d’un Temps Galactique, la Loi doit être renouvelée concernant la Planète Terre, y compris l’humanité. Le temps est échu. Celui qui a mis son propre cœur dans l’obéissance méritera de continuer son évolution.

    Q : Mais on est en train de travailler pour la paix.

    R : Non. Les yeux qui regardent depuis le Ciel voient d’un côté les déshérités qui réclament justice et de l’autre la dégénérescence du rapport entre les pouvoirs économiques, les gouvernements avec leurs frontières, les forces militaires, la concentration du pouvoir de domination de caractère oligarchique, envers une population dont on oublie qu’on en faire partie. Les autres sont exterminés, de manière visible ou invisible.

    Q : Mais alors, que faut-il entendre par Amour ?

    R : Le seul Amour Vrai est la réalisation spirituelle de soi-même, qui est l’unique base d’où part l’Amour pour le prochain et l’édification de l’Amour fraternel. Sans abandonner tous les biens matériels, il n’est pas possible d’entreprendre le sentier de notre réelle personnalité spirituelle supérieure. Il est inutile de chercher des excuses. Cette façon de vivre des humains n’a rien à voir avec la possible harmonie, le motif, la cause et la fonction de la vie. Et que l’entrepreneur ne vienne pas me dire « c’est moi qui donne du travail », car il n’y a aucune différence entre celui qui projette et celui qui réalise, étant donné que tous les deux ne sont ni inventeurs, ni esclaves, mais élaborateurs alternés d’un unique projet de nécessité et d’expérience dans cette dimension. Purifie ton corps, afin qu’il soit une digne habitation de la Réalité Spirituelle intelligente.

    Q : C’est vraiment utopique, dans un monde où même le « carpe diem » est devenu une salade !

    R : Tu donnes la réponse.

     

     

     

Forum

Blog

  • Fukushima, dopo disastro nucleare, farfalle ereditano mutazioni genetiche

    Author Federico

     

    Dallo studio, pubblicato su Nature, risultano ali più piccole e malformazioni agli occhi. "Le alterazioni - dice Joji Otaki professore associato all'Università Ryukyu di Okinawa - sono state trovate in tre generazioni sollevando timori che le radiazioni potrebbero aver generato mutazioni anche in altre specie"

    farafalle_interna
     

    Quando i reattori esplosero il 12 marzo 2011, loro dormivano nella terra in attesa della primavera. Gli studiosi le hanno catturate due mesi dopo la tragedia, le larve avevano lasciato il posto agli esemplari adulti ma nel bozzolo era accaduto qualcosa di nuovo: avevano ali più piccole, occhi irregolari, antenne malformate. Sono le farfalle di Fukushima, il vento nucleare che le investì quando ancora dormivano nelle loro crisalidi ha causato loro delle mutazioni genetiche che si sono trasmesse anche alle generazioni successive. “Attraverso questa farfalla noi monitoriamo l’ambiente in cui vive l’uomo”, spiegano i ricercatori dell’Università di Ryukyus, Okinawa, che le hanno studiate e la cui ricerca è stata pubblicata dalla rivista Nature.

    Si posano leggere tra i petali delle peonie e dei fiori di pesco nelle rappresentazioni dell’arte tradizionale giapponese. Sono note come Pale blue grass per loro colore azzurrino, il loro nome scientifico è Zizeeria maha e in Giappone sono diffusissime. L’esperimento condotto su di loro dall’Unità di Fisiologia Molecolare del Dipartimento di Chimica, Biologia e Scienze Marine dell’università di Okinawa è avvenuto in tre fasi. A fine maggio del 2011 i ricercatori hanno catturato 144 esemplari in 10 diverse aree del Paese, tra cui la zona di Fukushima. Mettendoli a confronto, i ricercatori hanno scoperto che nelle aree sottoposte ad una maggiore quantità di radiazioni erano cresciute farfalle con ali molto più piccole e un apparato visivo sviluppato in maniera irregolare.

    Nella seconda fase, i ricercatori hanno fatto riprodurre queste farfalle in laboratori lontani 1.750 km da Fukushima, in ambienti privi di radiazioni, e hanno notato mutazioni anche nella seconda generazione: nel 18% dei casi, le antenne utilizzate per esplorare l’ambiente e cercare i partner per la riproduzione erano malformate. Sei mesi più tardi, settembre 2011, è partita la terza fase: i ricercatori hanno raccolto 240 nuovi esemplari adulti e hanno scoperto che le farfalle della zona di Fukushima mostravano un tasso di mutazione doppio (il 52%) rispetto a quello riscontrato subito dopo l’incidente. “Siamo giunti alla conclusione – ha spiegato Joji Otaki, professore associato all’Università di Ryukyus – che le radiazioni rilasciate dalla centrale di Fukushima hanno danneggiato i geni delle farfalle e che le mutazioni sono state trasmesse alle generazioni successive, sebbene non fossero evidenti in quelle precedenti”.

    Il team di ricercatori studia la Pale blue grass da 10 anni, considerandola un vero e proprio indicatore ambientale. Nell’ultimo studio condotto prima di Fukushima, avevano “osservato come il colore delle ali sia mutato in conseguenza del riscaldamento globale – ha spiegato ancora Otaki all’AFP – e poiché è un insetto molto diffuso nelle aree urbanizzate, come i giardini e i parchi pubblici delle nostre città, lo consideriamo un indicatore molto attendibile della salubrità degli ambienti in cui vive l’uomo”.  Ora la ricerca dimostra come i radionuclidi rilasciati dall’esplosione dei reattori della Tepco siano in grado di influenzare lo sviluppo degli animali anche molto tempo dopo che le radiazioni residue nell’ambiente sono decadute. 

    La comunità scientifica è divisa. “Questi risultati dicono molte cose sulle conseguenze che l’esplosione potrebbe avere sugli abitanti di Fukushima”, ha spiegato Tim Mousseau, biologo dell’Università della South Carolina, che studia da anni anni gli effetti dell’esplosione di Chernobyl. Kunikazu Noguchi, professore associato di protezione radiologica al Nihon University School of Dentistry, è scettico: “Abbiamo bisogno di più studi per verificare il quadro complessivo dell’impatto sugli animali”.

    Ma gli allarmi si susseguono da tempo. Tracce di cesio vennero trovate prima nelle acque del mare di Fukushima, poi nel riso, quindi lo scorso dicembre nel latte in polvere per i bambini, prodotto dall’azienda nipponica Meiji. Agli inizi di agosto particelle di cesio radioattivo sono state riscontrate nel pesce pescato al largo delle coste delle prefettura di Shizuoka, Niigata e Iwate. Dati più precisi arrivano da una ricerca dell’università californiana di Stanford pubblicata il 17 luglio sulla rivista Energy and Environmental Science: le radiazioni liberate dall’esplosione potrebbero provocare tra 15 e 1.300 morti e tra 24 e 2.500 casi di cancro.

  • In gioco c'è la scelta del suo successore

    Author Federico

    Giacomo Galeazzi e Francesco Grignetti
    Città del Vaticano

    In gioco, come è di tutta evidenza, ci sono gli equilibri più delicati del Vaticano. E lo scontro che si va consumando dietro il Portone di Bronzo riguarda la posta più alta che ci possa essere: la scelta del prossimo Papa. Così la leggono, almeno, gli analisti più fini. Secondo una lettura condivisa anche dall’«intelligence» italiana, è in corso una guerra di posizione tra almeno due schieramenti l’un contro l’altro armati. Da una parte la vecchia guardia, la diplomazia della prestigiosa scuola di piazza della Minerva (Sodano, Sandri). Dall’altra il nuovo che avanza: Bertone e i suoi fedelissimi (Versaldi, Calcagno, Coccopalmerio, Bertello). Che le munizioni siano documenti segreti che finiscono ai media, poco conta. Resta il fatto che i vertici della Santa Sede stanno smottando, una casella alla volta. Tutti gli «infedeli» debbono essere cacciati, nessuno deve rimanere in sella. Prima il segretario generale del Governatorato, l’arcivescovo Carlo Maria Viganò. Poi il presidente dello Ior, Ettore Gotti Tedeschi.



    Non è un mistero che nel mirino dei «corvi» ci sia ora il segretario di Stato, Tarcisio Bertone. Ieri il Pontefice ha esternato pubblica fiducia verso i suoi più «stretti collaboratori» proprio per puntellare la posizione del suo braccio destro. E’ la gestione bertoniana, però, che avrebbe scatenato la faida dentro la Curia vaticana. Un passo, in particolare. La nomina da parte del Papa di 22 nuovi cardinali nel concistoro del 18 febbraio. Erano mesi che se ne parlava nei corridoi del Vaticano. Ma quando si sono conosciuti i nomi, alla corrente ostile a Bertone è parso chiaro che gli equilibri nel Sacro Collegio stavano cambiando perché molti dei nuovi cardinali erano italiani e molti quelli considerati di osservanza bertoniana. E così un intellettuale cattolico che parla chiaro come lo storico Alberto Melloni spiegava fuori dai denti: «Ormai lo hanno capito anche i sassi, è dentro il cuore del potere curiale che si addensa il grosso delle tensioni e delle insoddisfazioni».



    Certo, nel collegio cardinalizio la componente italiana è molto forte, ma da che mondo è mondo i cardinali non hanno mai votato guardando alla bandiera. Gli italiani hanno perso il conclave nel ‘78 e nel 2005 non perché fossero pochi ma perché erano divisi. La maggioranza nel prossimo conclave, dunque, è la vera posta in gioco. Ovvero gli equilibri tra le diverse cordate.

    Il tutto in vista di una scadenza che è nella natura delle cose, considerando che Benedetto XVI ha compiuto 85 anni. L’accenno di ieri all’adempimento del suo ministero conferma che Benedetto XVI non ha la benché minima intenzione di dimettersi. Una proposta che il direttore del «Foglio» Giuliano Ferrara, tra gli altri, è tornato a prospettare in questi giorni. «Elucubrazioni giornalistiche», l’ha liquidata il portavoce vaticano Federico Lombardi. Lo stesso Ratzinger, peraltro, non aveva escluso l’ipotesi di dimettersi, nel libro-intervista «Luce del mondo», qualora non fosse più in grado di guidare la Chiesa per impossibilità fisica, psicologica o spirituale, ma aveva precisato che un comandante non lascia la nave nei momenti di difficoltà.



    Intanto si annuncia ormai un nuovo concistoro, che si dovrebbe tenere a dicembre e che qualcuno Oltretevere chiama «di risarcimento» perché dovrebbe ristabilire gli equilibri destabilizzati dall’ultima infornata di porporati. Anche gli episcopati nazionali manifestano malumore per la sproporzione tra capidicastero premiati con la berretta cardinalizia e Chiese locali sottorappresentate nel Sacro collegio.


    La tempistica della fughe di documenti fa pensare ad un piano predefinito, ma resta da vederne gli effetti. Quanto la «guerra dei veleni» all’interno della Curia romana può accrescere o diminuire le chance di ascesa al Soglio di Pietro di un candidato italiano dopo due pontefici stranieri? Uno scenario sotto osservazione dell’«intelligence» soprattutto da quando un papabile italiano (l’arcivescovo di Milano, Angelo Scola) è in pole position per la successione. «Il Papa non è fuori dalla disputa, alla fine farà giustizia ed emergerà chiaramente chi avrà vinto e chi avrà perso in questa contesa», assicura un cardinale «mediano» tra le due fazioni in lotta. La commissione cardinalizia non fa sconti, tiene «audizioni» con monsignori e porporati, riferisce personalmente al Pontefice ciò che di più grave emerge. L’attenzione è focalizzata in particolare su un cardinale di Curia di lungo corso.



    «I cardinali rispondono al Papa, se ci sono problemi seri che riguardano un cardinale sicuramente dev’essere coinvolto - spiega padre Lombardi -. Non può dipendere dal capo della Gendarmeria o dal magistrato inquirente se interrogare o meno un cardinale». La commissione d’inchiesta raccoglie testimonianze e informazioni su Vatileaks, ma è tutt’altro che risolta anche la partita-Ior. Nel «direttorio» della banca del Papa, i cardinali Nicora e Tauran hanno chiesto chiarimenti sulla sfiducia a Gotti Tedeschi. «Non poteva restare presidente: faceva scenate in consiglio e trattava male gli altri componenti laici del board», spiega un banchiere vicino a Bertone. Se l’orizzonte ultimo è il conclave, la tappa intermedia è la segreteria di Stato. A dicembre Bertone compie 78 anni e il Papa potrebbe sostituirlo per pacificare la Curia. A seconda se al suo posto andrà il ministro degli Esteri Mamberti (continuità) o Sandri (cambio di direzione) si capirà quale fazione ha avuto la meglio.

    FONTE

  • Il controllo del pianeta

    Author Federico

    Il controllo del pianeta


    Il minimo che animali da compagnia di qualsiasi genere possano aspettarsi dai loro padroni è il cibo, aria e acqua pulita come anche le cure necessarie quando si ammalano. Dall'altra parte, questo è quello che, come sappiamo, sta accadendo all'umanità:


    1) Organizzazioni globaliste come il Codex Alimentarius si stanno gradualmente assicurando che tutto il "cibo" di cui si nutrono gli umani venga snaturato, irradiato e privato degli enzimi necessari, minerali, acidi grassi nutrienti ed essenziali. Al loro posto il gregge umano viene obbligato a consumare cibo trattato, gran parte del quale è geneticamente manipolato, contenente ingredienti cancerogeni e conservanti. Presto diventerà illegale possedere, figuriamoci piantare sementi naturali. Il "cibo" ci fa letteralmente ammalare.
    2) Le medicine forniteci dal cartello farmaceutico ci fanno ammalare e i trattamenti medici forniti dal sistema medico sono ugualmente inefficaci, ci fanno peggiorare quando non ci uccidono. Vaccini corretti con virus e coadiuvanti provocano il cancro e rendono i bambini autistici, oppure provocano loro le convulsioni. La combinazione tossica di vaccini, farmaci, cibo geneticamente modificato, acqua col fluoro hanno causato il diffondersi della sterilità nei maschi umani. Centinaia di Supplementi Naturali verranno banditi nell'Unione Europea quest'anno, e nel resto del mondo a seguire.
    3) Le scie chimiche nei nostri cieli diffondono sostanze inquinanti che causano malattie e che potrebbero persino influire sul DNA. Corporazioni transnazionali deturpano sistematicamente l'ambiente con inquinanti tossici; un perfetto esempio recente è la British Petroleum, che ha deliberatamente avvelenato il Golfo del Messico con petrolio e disperdenti con conseguenze a livello planetario. A Fukushima va avanti la fissione spontanea; i radionuclidi verranno dispersi nella corrente a getto che diffonderà i particolati altamente tossici in tutto il pianeta. Fukushima è stato un evento pianificato. Piante e animali geneticamente modificati, introdotti nell'ecosistema, stanno causando mutamenti nelle colture naturali e nella vita selvatica. Sta morendo un enorme numero di api. HAARP e armamenti creano "disastri naturali" artificiali in tutto il mondo, diminuendo ulteriormente il cibo naturale. I mercati vengono manipolati a New York e Chicago facendo aumentare i prezzo degli alimenti, con conseguenze aumento della fame.
     4) Un sistema di Fiat Currency (sistema di denaro virtuale) ha indebitato ogni nazione sulla Terra nei confronti del cartello bancario internazionale, che è lo strumento operativo principale dei padroni Rettiliani sul pianeta. Innumerevoli persone e famiglie in Occidente sono state rese finanziariamente indigenti mentre i popoli del Terzo Mondo lo sono stati già da molto tempo.
    5) La gente viene "dis-istruita". Il sistema di istruzione è gestito da comportamentisti e psicologi che usano le tecniche skinneriane (da B.F. Skinner, psicologo americano, ndr). Di conseguenza, intere generazioni sono assolutamente incapaci di pensare in modo indipendente. La serie di terribili cataclismi geologici conseguenti a comete e forse guerre interplanetarie vengono accantonate come assurdità dagli pseudoaccademici del sistema. I significati delle parole sono stati distorti. Invasioni militari vengono descritte come "interventi umanitari". Chi protesta contro la guerra viene definito "terrorista" e chi crede nella Verità (ad es. qualsiasi verificabile verità che contrasti con il consenso dei media corporativi) viene demonizzato come "estremista". Quanto sopra e molto altro potrebbe essere attribuito puramente agli umani, se non fosse per gli innumerevoli, documentatissimi racconti di abduction di umani da parte di Rettiliani. I Rettiliani sono una realtà oggettiva. Vi sono moltissimi video su Youtube e Google che mostrano ibridi umano-rettiliani con pupille verticali in televisione, che manipolano e mentono al pubblico. Le loro pupille verticali e occasionali mutamenti di forma li tradiscono. Il rapporto di ibridi umano-rettiliani in posizioni di potere e influenza rispetto agli "umano normali" dovrebbe far pensare chiunque a chi e cosa controlli veramente il pianeta. Prima di tutto dobbiamo riconoscere lo stato di Vassallaggio Cosmico in cui ci troviamo. Se si sveglierà in tempo un numero sufficiente di persone, riconoscendo la realtà del Dominio Rettiliano, potremo ancora affermare la nostra libertà e liberarci dal giogo della loro oppressione. Non è troppo tardi. Se pensate che mi stia inventando tutto, allora date un'occhiata alla Luna...

DemoLa separazione tra Giorgio ed Eugenio.

"Eugenio: che sono i valori iniziali...i miei valori iniziali che non erano quello di oggi
Miguela: finchè tu seguivi una certa scia era comprensibile che tu usassi i suoi simboli
Eugenio: eh... eh...     
Miguela: ..... perchè la gente è confusissima
Giorgio: non mi interessa della gente"

Guarda video

DemoQuesti strani individui vestiti in nero e con occhiali, non sono, come qualcuno ha affermato, Extraterrestri, ma terrestri al servizio delle forze dissuasive di quelle superiori verità che la grande massa dell'Umanità non deve conoscere

read more

Twitter response: "Bad Authentication data"